Procès de Montigny-les-Metz : Patrick Dils, acquitté en 2002, va être auditionné

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Patrick Dils, accusé à tort du double meurtre de Montigny-les-Metz, témoigne par visio-conférence, mercredi, lors du procès de Francis Heaulme.

Patrick Dils est au centre du procès de Francis Heaulme, mercredi, devant les assises de Moselle. Celui qui a purgé 15 ans de prison à tort dans ce double meurtre de Montigny les Metz - il avait condamné, puis acquitté - ne sera ni dans le box des accusés, ni même physiquement devant la cour d'assises. C'est par visioconférence que Patrick Dils doit témoigner.

Faire renaître le doute. Son audition ne s'annonce pas moins rugueuse. Aux yeux de la justice, il n'est pas coupable du meurtre de Cyril Beining et d'Alexandre Beckrich, âgés de 8 ans à l'époque des faits en 1986. Mais les avocats de Francis Heaulme comptent bien faire renaître le doute. "Patrick Dils a été acquitté en faisant planer la culpabilité de Francis Heaulme", rappelle ainsi Me Stéphane Giuranna. "Francis Heaulme est aujourd'hui convoqué devant la cour d'assises, pourquoi ne serait-il pas acquitté en faisant planer la culpabilité de Patrick Dils ? Qu'on ne me dise pas qu'il puisse y avoir un doute pour l'un et pas pour l'autre. "

"Ne le rejugeons pas, ce serait contre-productif". Du côté des familles, le trouble est bien présent. Mais Me Thierry Moser, l'avocat du père d'Alexandre Beckrich averti qu'il ne faut surtout pas se tromper de débat : "Il s'agit certes de donner la parole au témoin Dils mais ne le rejugeons pas, ce serait contre productif, et faisons objectivement le procès de Francis Heaulme."

Les familles des victimes devaient s'exprimer mercredi matin, juste après Patrick Dils. Mais leur audition a été décalée. Il était impossible pour elles d'être associées à celui qu'elles ont longtemps cru coupable.