Procès Courjault : "Véronique est une bonne amie, sincère, dévouée"

  • A
  • A
Procès Courjault : "Véronique est une bonne amie, sincère, dévouée"
Partagez sur :

Les amis et connaissances ont décrit vendredi l'accusée comme "une bonne amie, sincère et dévouée", lors de la quatrième journée du procès.

Rencontrés lors du séjour du couple à Séoul, et comme les membres de la famille la veille, à leur entrée dans la salle, ils se tournent vers Véronique Courjault et lui sourient. L'accusée sourit à son tour. "C'est une amie. Sincère. Elle m'a beaucoup aidée dans une période difficile lors de notre séjour commun à Séoul", déclare spontanément et avec force, Sabine Cha, en regardant son amie assise dans le box.

"Elle n'est pas d'une gaieté exubérante mais c'est une femme très agréable, dévouée", souligne Véronique Santini. Pour Dominique Charreire, un collègue de Jean-Louis Courjault: "elle est timide, réservée. C'est une mère qui aime ses enfants".

Sabine et Véronique insisteront chacune leur tour sur le côté maternel de leur amie: "C'est une bonne maman, très à l'écoute de ses enfants". Et "une bonne épouse", ajoutent-elles en se tournant régulièrement vers l'accusée en lui souriant. Elle répond par des sourires.

Tous diront ne pas s'être "aperçus" que Véronique Courjault était enceinte. Les débats doivent se poursuivre vendredi après-midi avec l'audition d'autres témoins. Jugée pour "assassinats", l'accusée encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Le procès, où l'expression "déni de grossesse" n'a toujours pas été prononcée, devrait durer jusqu'au 17 juin.