Privé de terminale pour avoir bloqué son lycée

  • A
  • A
Privé de terminale pour avoir bloqué son lycée
Partagez sur :

Avant de l'inscrire en terminale, le proviseur d'un lycée parisien exige qu'un élève s'engage par écrit à ne plus bloquer l'établissement.

Pour être inscrit en terminale, Tristan Sadeghi devra s’engager à ne plus bloquer son lycée. Le proviseur de l’établissement parisien Maurice-Ravel a, en effet, demandé aux parents de cet élève de première ES de lui faire signer un document dans lequel il promet de ne plus participer à des actions de blocage, comme le révèle le site internet du Nouvel Observateur.

Le père de l’élève dénonce alors une décision "discriminatoire et illégale", dans un courrier adressé au proviseur. Il y rappelle que son fils, par ailleurs très bon élève et délégué de classe, est le seul des 1.200 élèves du lycée Ravel à faire l’objet d’un tel traitement.

Tristan a le sentiment d'être puni pour l'exemple, comme il l'a confié au micro Europe 1 de Raphaëlle Schapira :



"Dès l’engagement de votre fils, nous procèderons à sa réinscription", maintient le proviseur, Philippe Guittet, dans une lettre envoyée aux parents de Tristan. Le jeune homme avait participé en 2008 au blocage du lycée Ravel et se voit reprocher par le proviseur "une attitude contraire aux textes fixant les droits et devoirs des lycéens".

"Je ne lui demande pas de renoncer à avoir des idées", se défend le proviseur au micro de Raphaëlle Schapira :



Accompagnés d’une conseillère municipale et d’une professeure syndiquée du lycée Ravel, Tristan et ses parents ont été reçus au rectorat de Paris lundi matin. Un inspecteur d’académie leur a assuré qu’il essaierait de trouver rapidement une solution avec le proviseur.