Primes en liquide : 30 mois avec sursis et 100.000 euros d'amende requis en appel contre Claude Guéant

  • A
  • A
Primes en liquide : 30 mois avec sursis et 100.000 euros d'amende requis en appel contre Claude Guéant
En première instance, l'ancien directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy avait été condamné à deux ans prison avec sursis.@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

En première instance, l'ex bras-droit de Nicolas Sarkozy avait été condamné à deux ans de prison avec sursis et 75.000 euros d'amende.

Une peine de 30 mois de prison avec sursis, 100.000 euros d'amende et cinq ans d'interdiction des droits civils et civiques a été requise lundi à l'encontre de Claude Guéant, ex-bras droit de Nicolas Sarkozy, au procès en appel des primes en liquide du ministère de l'Intérieur.

En première instance, l'ancien directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy avait été condamné à deux ans prison avec sursis, 75.000 euros d'amende et cinq ans d'interdiction de toute fonction publique.