Primaire de droite : l'Inter-LGBT s'inquiète des programmes de Fillon et Juppé

  • A
  • A
Primaire de droite : l'Inter-LGBT s'inquiète des programmes de Fillon et Juppé
Les positions de François Fillon et Alain Juppé divergent sur la loi Taubira.@ NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :

L'Inter-LGBT encourage les deux finalistes de la primaire de la droite "à ne pas céder aux pressions des mouvements réactionnaires".

La loi Taubira et l'adoption pour les couples de même sexe font leur retour dans le débat à droite avant le deuxième tour de la primaire... Et l'Inter-LGBT, qui regroupe des associations lesbienne, gay, bi et trans, ne cache pas mardi ses "inquiétudes". Elle indique aussi sa "vigilance" quant aux programmes des finalistes, François Fillon et Alain Juppé.

Fillon veut "réécrire" la loi Taubira. "Alain Juppé affirme ne pas vouloir réécrire la loi sur l'adoption pour les couples de même sexe et s'est engagé en faveur de la lutte contre le sida dans une tribune du 16 septembre 2016. En revanche, François Fillon veut réécrire la loi Taubira et supprimer l'adoption plénière pour les couples de même sexe", compare l'Inter-LGBT dans un communiqué.

Juppé et Fillon opposés à la PMA pour les lesbiennes. François Fillon, fervent catholique, a expliqué qu'il souhaitait amender la loi sur le mariage pour tous adoptée en 2013 pour ce qui concerne le droit à l'adoption plénière, qu'il souhaite réserver aux couples hétérosexuels. Les deux finalistes de la primaire de droite sont en outre "clairement opposés" à l'ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) aux couples de femmes, remarque l'Inter-LGBT.

Risque "d’exacerber les tensions". "Soutenir des revendications LGBTphobes ne fera qu'exacerber des tensions alors que l'ensemble de la société est largement en faveur des familles homoparentales", affirme l'association, qui encourage François Fillon et Alain Juppé "à ne pas céder aux pressions des mouvements réactionnaires" et "à ouvrir le dialogue avec les associations LGBT".

La vision de Fillon "dépassée". De son côté, GayLib, mouvement LGBT de centre-droit associé à l'UDI, soutient Alain Juppé, estimant que "la vision de François Fillon de la France est dépassée, dogmatique, influencée, et clairement hostile aux personnes LGBT". Dans un communiqué, GayLib appelle "à voter et faire voter massivement pour Alain Juppé ce dimanche 27 novembre, qui saura porter les valeurs libérales et humanistes du centre-droit, réaliser l'alternance et faire battre l'extrême-droite en 2017".