Présomption de viols dans l'Orne sur une lycéenne : mort du prêtre visé

  • A
  • A
Présomption de viols dans l'Orne sur une lycéenne : mort du prêtre visé
Âgé de 93 ans, le prêtre faisait l'objet d'une récente enquête sur des viols qu'il aurait commis sur une lycéenne dans les années 80.@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

Âgé de 93 ans, le prêtre faisait l'objet d'une récente enquête sur des viols qu'il aurait commis sur une lycéenne dans les années 80.

Un prêtre nonagénaire de l'Orne qui faisait l'objet d'une récente enquête sur des viols qu'il aurait commis sur une lycéenne dans les années 80 est décédé, a-t-on appris auprès du parquet d'Argentan. Âgé de 93 ans, le prêtre Daniel Prunier, qui était hospitalisé, avait été curé de la paroisse de Domfront, selon les déclarations faites le mois dernier à la presse par l'évêque de Séez, Mgr Jacques Habert, qui avait saisi la justice.

Le décès met fin aux poursuites. "J'avais lancé une enquête préliminaire il y a quelques semaines sur la base d'une dénonciation de l'évêque", a indiqué le procureur de la République d'Argentan, Hugues de Phily, précisant que ce décès mettait fin aux poursuites.

"Le diocèse avait appelé d'éventuelles autres victimes à se manifester mais la gendarmerie n'a pas été saisie d'autres plaintes", a ajouté le magistrat. Les faits de viols présumés et répétés auraient été commis sur une lycéenne sur plusieurs mois dans les années 80 alors qu'elle était adolescente, entre sa seizième et sa dix-huitième année.

La victime avait déjà porté plainte en 1998. La victime s'était manifestée il y a quelques mois à travers un site mis en place pour l'écoute des victimes, à la suite de la procédure engagée par la conférence des évêques de France (CEF), avait indiqué Mgr Habert. La jeune femme "avait déjà porté plainte en 1998" auprès du tribunal de Caen "qui lui avait dit que les faits étaient pénalement prescrits", avait également précisé l'évêque. Mais le parquet n'a pas confirmé cette plainte.