Présidentielle : des avocats interpellent les candidats sur le ton de l'humour

  • A
  • A
Partagez sur :

"Notre justice vit-elle encore à l'âge de pierre ?", interroge le barreau de Paris, qui réclame davantage de moyens via une campagne humoristique. 

Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Fillon, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon sous les traits de... personnages préhistoriques. C'est l'idée du barreau de Paris pour attirer l'attention sur le manque de moyens au sein de la justice, à trois mois de l'élection présidentielle. "Notre justice vit-elle encore à l'âge de pierre ?", interrogent les 25.000 avocats parisiens, qui entendent interpeller tous les candidats. 

"3.000 juges supplémentaires". "On ne peut pas avoir de nation sans une justice qui fonctionne", explique à Europe 1 Frédéric Sicard, bâtonnier de Paris. "On ne peut pas faire de la sécurité sans avoir des juges derrière", poursuit-il. "Nous avons dix juges pour 100.000 habitants, deux fois moins que dans les autres pays européens. Le défi du quinquennat à venir, c'est de savoir où on doit trouver au minimum 3.000 juges supplémentaires", assure-t-il.

"Des questions fondamentales". "Qui va se charger de quoi ?", demande le bâtonnier. "Ça, ce sont des questions fondamentales sur lesquelles chacun doit avoir des idées et pour l'instant, personne n'en a. J'espère bien que dans un mois tout le monde en aura", espère-t-il. Les photos détournées de la campagne devraient, en tous cas, retenir l'attention des candidats.