Prélèvement à la source : Bercy lance une campagne de communication grand public

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

A deux semaines de la déclaration de revenus, Bercy lance une campagne de communication afin d'informer le grand public sur le prélèvement à la source.

Dans deux semaines, comme chaque année, les Français devront déclarer leurs revenus. Seulement, la confusion règne toujours autour du prélèvement à la source. Si certains des principaux candidats à la présidentielle se sont prononcés contre (François Fillon, Marine Le Pen) ou envisagent un report (Emmanuel Macron), le gouvernement, lui, maintient son calendrier. La réforme entrera en vigueur au 1er janvier 2018, comme prévu. Et pour lever certaines incertitudes, Bercy lance cette semaine une campagne de communication grand public ayant pour slogan : "L'impôt s'adapte à votre vie". Dès lundi, des encarts publicitaires apparaîtront dans les journaux alors qu'un spot télévisé sera diffusé à partir de vendredi. L'objectif ? Ancrer trois principes sur lesquels planait un risque de confusion dans l'esprit des contribuables.

Il faut continuer à déclarer ses revenus. Le premier de ces principes est tout simplement que oui, il faut continuer à faire sa déclaration de revenus. Tous les ans, au printemps, les Français devront se soumettre à cette étape pour permettre à l'administration fiscale de calculer le taux du prélèvement à la source appliqué sur les salaires et les retraites de l'année suivante. La déclaration de 2017 ressemblera comme une sœur à celles des années précédentes, au détail près que le fisc nous invitera à mettre nos coordonnées bancaires à jour afin de garantir le bon prélèvement des acomptes.

affichesprelevement

Crédits et réduction d'impôt maintenus. Autre principe sur lequel Bercy veut appuyer : si 2017 est une année blanche, les crédits et réductions d'impôt sont maintenus. D'où la photo de ce couple sur l'un des encarts de la campagne accompagnée du message : "Pour les frais de leur nounou, Marc et Lou ont toujours un crédit d'impôt".

Les dons restent l'objet d'une réduction fiscale. Enfin, toujours en termes de réduction d'impôt, les Français peuvent être rassurés sur un dernier point. Les dons qu'ils feront à des organisations caritatives cette année ouvriront droit, comme d'habitude, à une réduction fiscale l'an prochain. Une annonce que les organismes qui font appel aux dons attendaient avec impatience. L'incertitude sur ce point risquait effectivement de calmer la générosité de nombreux contribuables.