Pourquoi les lycées coûtent si cher en France ?

  • A
  • A
Pourquoi les lycées coûtent si cher en France ?
Les établissements français dépensent 10.102 euros par an et par élève.@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

Dans le rapport annuel de la Cour des comptes, l’Education et le coût des lycées sont pointés du doigt. 

Dans son rapport annuel, la Cour des comptes a pointé "l'insincérité" des comptes laissés par la précédente majorité en matière de finances publiques. "Nous constatons qu’il  y a une réduction continue du déficit, mais plus lente que dans beaucoup d’autres pays", a expliqué le premier président de la Cour des comptes Didier Migaud, vendredi sur Europe 1. Ce dernier a avancé des postes où des économies pourraient être faites, comme l’Education, et plus précisément le coût des lycées. L’occasion de comparer les établissements.

Un lycéen français coûte 37% plus cher que dans les autres pays de l’OCDE. "Il faut se poser la question de savoir pourquoi notre lycée coûte beaucoup plus cher que la moyenne des pays de l’OCDE", avance Didier Migaud. En lisant le rapport annuel de la Cour des comptes, le constat est sans appel. "La France est caractérisée par une répartition très atypique de ses dépenses éducatives au profit des élèves du lycée et au détriment relatif des élèves de l’école primaire et du collège", écrivent les rapporteurs. Et de préciser : "le coût d’un lycéen français est 37% plus élevé que celui des lycéens des autres pays de l’OCDE pour des résultats, en terme de réussite, dans les études post-bac ou d’insertion sur le marché du travail pour les bacheliers professionnels, qui ne sont pas meilleurs".

>> Budget, dépenses, impôts: Didier Migaud a répondu aux questions de Fabien Namias :


Budget, dépenses, impôts: Didier Migaud répond...par Europe1fr

Trop d’options, trop de temps avec les élèves,… 37% de plus pour un lycéen français ! Mais comment expliquer un tel écart ? "Le premier élément déterminant du coût du lycée en France est le temps élevé d’instruction par élève, réparti sur un nombre de semaines faible", écrit la Cour des comptes. En d’autres termes, le temps des professeurs est trop mal réparti, et parfois de manière "rigide", selon la Cour des comptes.

Autre composante de ce coût particulièrement élevé : une offre bien trop pléthorique. "Le lycée est également caractérisé par une offre de formation très vaste et diverse, liée en partie au format du baccalauréat : à elle seule, la voie générale offre 15 enseignements d’exploration en classe de seconde, 26 enseignements facultatifs en classe de première et terminale (hors langues vivantes)", poursuit la Cour des comptes. "Le nombre de possibilités offertes en langues vivantes est de 58 à l’oral, dont 20 ont été choisies par moins de 50 élèves". Et cette multiplicité d’options coûte très chère à la France. Enfin, la Cour des comptes souligne aussi un "taux d’encadrement pédagogique" pas toujours très bien réparti.

10.102 euros pour un lycéen français contre 6.584 pour un italien. Les études d’un lycéen français coûtent donc trop cher à l’Etat. Mais qu’en est-il dans les autres pays de l’OCDE ? Si on prend les derniers chiffres comparatifs sur le coût des lycées, la France n’est dépassée que par la Suisse et le Luxembourg. Ainsi, les établissements français dépensent 10.102 euros par an et par élève. C’est beaucoup plus que certains de nos voisins comme l’Italie (6.584 euros), l’Espagne (7.798 euros) ou encore la Finlande (6.544 euros).