Pour s'occuper de son fils malade, ses collègues lui offrent des RTT

  • A
  • A
Pour s'occuper de son fils malade, ses collègues lui offrent des RTT
En 2014, le Parlement a autorisé les salariés à donner une partie de leurs jours de repos à un collègue dont un enfant est très malade.@ MARTIN BERNETTI / AFP
Partagez sur :

Les collègues de Sandrine, une mère de 3 enfants, lui ont fait don de 213 jours de RTT pour qu'elle puisse s'occuper de Noah, 9 ans, atteint d'une tumeur au cerveau.

Sandrine ne s'y attendait pas. Cette mère de famille qui élève seule ses trois enfants, bénéficie depuis octobre de RTT offerts par ses collègues. 213 jours exactement, environ 10 mois, donnés pour qu'elle puisse s'occuper de Noah, son petit dernier, âgé de neuf ans et atteint d'une tumeur au cerveau.

Difficultés financières. Lorsque la maladie de son fils s'est déclarée, Sandrine a été contrainte d'arrêter son activité d'opératrice chez Howmet Ciral, une fonderie située en Mayenne. En arrêt maladie puis en arrêt de travail, elle craignait de ne plus y arriver financièrement, raconte Ouest-France. Mais ses collègues ont décidé de se mobiliser pour lui offrir des RTT. "Sandrine, c'est ma copine depuis plus de vingt ans, témoigne dans le quotidien régional Stéphanie, l'une des collègues à l'initiative du don de RTT. Étant donné sa situation, il fallait l'aider. Et puis, quand c'est un enfant qui est malade, ça nous prend au cœur. Avec une collègue, Edvina, on est allée voir notre chef. "

Un cadre légal. En 2014, le Parlement a autorisé définitivement les salariés à donner anonymement une partie de leurs jours de repos à un collègue dont un enfant est très malade. 213 jours ont donc été donnés à Sandrine, sans perte de salaire. "Quand la secrétaire me l'a annoncé, au téléphone, je lui ai fait répéter plusieurs fois. Je n'y croyais pas... raconte Sandrine à Ouest-France. Je suis contente d'appartenir à cette entreprise et j'ai vraiment été touchée par ce geste. Surtout que c'est toute la société qui a donné : les ouvriers de tous les ateliers, les gens des bureaux, les adjoints, les chefs, le directeur... "