Pour rentrer à HEC, mieux vaut être un garçon

  • A
  • A
Pour rentrer à HEC, mieux vaut être un garçon
Partagez sur :

Paradoxe : les étudiantes ont pourtant obtenu de meilleurs résultats scolaires, lorsqu’elles présentent le concours.

Elles ont de meilleurs dossiers, mais nettement moins de chances de parvenir à pénétrer dans saint des saints des études de commerce : "alors que le pourcentage d’hommes et femmes candidates" au concours de la prestigieuse école HEC est "équilibré", les filles "réussissent moins bien" les épreuves du concours, relève l’étude de trois chercheurs présentée dans Le Monde daté du 8 septembre.

"Les femmes répondent de manière différente des hommes à la pression générée par la compétition", affirment Evren Örs, Eloïc Peyrache et Frédéric Palomino, dans leur article intitulé "Performance Gender-Gap : Does competition matter ?".

Piste évoquée par les chercheurs, interrogés par Le Monde : "La structure du concours […] créé davantage chez les hommes que chez les femmes […]. Les notes des femmes sont concentrées autour de la moyenne, tandis que celles des hommes sont très dispersées avec de très bonnes notes et de très mauvaises."