Pour protéger sa fête d'un attentat, un village breton utilise… un tracteur

  • A
  • A
Pour protéger sa fête d'un attentat, un village breton utilise… un tracteur
Image d'illustration.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Un tracteur et sa remorque a protégé un des accès de Beuzec-Cap-Sizun qui organisait dimanche sa fête des Bruyères.

Dimanche, c'était la fête des Bruyères dans la petite commune de Beuzec-Cap-Sizun, dans le Finistère. Et plutôt que d'avoir envisagé une annulation pour des raisons de sécurité, un mois après le terrible attentat de Nice, les organisateurs ont trouvé un moyen imparable pour protéger les 10.000 visiteurs présents : des véhicules agricoles, a rapporté Ouest France.

Contre les véhicules béliers. Comme toutes les autres communes de France organisant des festivités, Beuzec-Cap-Sizun devait prendre des mesures anti-attentats pour sa fête des Bruyères, notamment contre l'intrusion de véhicules-béliers. Et c'est lors d'une réunion où préfecture, mairie, gendarmerie et organisateurs étaient réunis que décision a été prise d'utiliser pour sécuriser les lieux des moyens locaux et lourds.

Aussi des plots en bétonLors de la fête dimanche, c'est donc un tracteur équipé d'une grosse remorque qui barrait la route départementale menant au centre du bourg. Pour l'autre accès du village, ce sont des plots de béton qui assuraient la sécurité.