Pour Jean Viard, il ne faut plus parler "d'affrontement capital contre travail"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Sur Europe 1, le sociologue et directeur de recherche au CNRS, Jean Viard, a expliqué la grande scission qui existe en France, entre grandes villes et province.

INTERVIEW

"Ce n'est plus un affrontement capital contre travail, c'est un affrontement entre métropole et non métropole". Dans Europe 1 social club, Jean Viard, sociologue et directeur de recherche au CNRS, a expliqué à quel point les mutations économiques et sociales avaient redessiné les contours de la France.

"Est-ce qu'on comprend à quel point la révolution est culturelle dans nos vies ?". De son propre aveu, Jean Viard aime les chiffres. Au micro d'Europe 1, il en a choisi un, qui lui semble particulièrement parlant pour illustrer les mutations de la société française. "En 2015, il y a 61% des bébés qui sont nés hors mariage (59%, ndlr). (...) C'est un chiffre énorme", assure le sociologue. Selon lui, on a encore du mal à se rendre compte de ces changements profonds. "Est-ce qu'on comprend à quel point la révolution est culturelle dans nos vies ?", interroge Jean Viard pour qui, "les grandes révolutions sont toujours culturelles, le politique ne vient qu'après".

"Ils se disent 'et nous ?'". Pour le sociologue, il y a une cassure dans la société française, mais celle-ci n'est pas la même qu’auparavant. "Ce n'est plus un affrontement capital contre travail, c'est un affrontement entre métropole et non métropole", estime Jean Viard. Selon lui, "il y a une classe nomade néo-sédentaire qui est en train de porter les métropoles", qui représente 60% du PIB français, et de l'autre côté, ceux en dehors des douze grandes villes. "Ils se disent 'et nous ?'. Et ils ont raison de poser cette question", indique Jean Viard, car dans ces zones, l'activité n'est pas la même.