Pour aider son fils malade, il crée un festival de hard rock en Normandie

  • A
  • A
Pour aider son fils malade, il crée un festival de hard rock en Normandie
Valentin sur les genoux de son papa.@ DR
Partagez sur :

Pour venir en aide à Valentin, un papa en appelle à la solidarité des fans de métal.

LA BELLE HISTOIRE

Valentin est âgé de 4 ans. Depuis sa naissance, il souffre d’une maladie rare, l’hypoplasie ponto-cérebelleuse, qui le rend totalement dépendant. Son papa décide alors de créer une association, "Un sourire pour Valentin", pour recueillir des fonds et "faire connaître sa pathologie". Mieux, raconte Ouest France, il a décidé de lancer un festival de musique hardcore en Normandie, qui se tiendra ce week-end.

Pas une première. Cyril Melvel a de la suite dans les idées : "Je fais des choses pour Valentin que je ne ferai pas tous les jours, ça me motive", explique ce papa, qui a déjà organisé, avec sa femme et sa fille de 8 ans, un tournoi de cartes, des lotos, un trail, une course d’obstacles et un concert de Soldat Louis. Mais cette fois, il a donc décidé de frapper encore plus fort en associant sa passion à sa volonté de tout faire pour aider Valentin.

"Certains viennent même jouer gratuitement". Fan de hard-rock, il a démarché lui-même les groupes, un par un. Le résultat, c’est "le Conquérant Métal Fest" qui se déroulera tout le week-end à Saint-André-sur-Orne, dans le Calvados.  Tous ont fait un effort sur leur cachet. "Je savais que ‘les métalleux’ étaient solidaires. Certains viennent même jouer gratuitement", raconte-t-il. Au programme : Loudblast, Dagoba, ADX ou encore Primal Age.

"Quand elle a arrêté la musique, Valentin a piqué une crise". Et Valentin, qu’en pense-t-il ? Si Ouest France rapporte que le jeune garçon est fan d’Henri Dès, il ne serait pas insensible, non plus, à la musique métal si chère à son papa : "Un jour, à l’hôpital, Laureen, sa sœur, a mis un album de métal. Quand elle a arrêté la musique, Valentin a piqué une crise. Je pense qu’il aime ça", sourit Cyril.

Samedi 22 et dimanche 23 octobre, à l’Espace Coisel à Saint-André-sur-Orne. Tarifs : 22 € (pass 1 jour), 37 € (pass 2 jours), 24 € sur place.
Le site de l'association est consultable ici