Portes ouvertes à la mosquée : "expliquer qu'on est pareils"

  • A
  • A
Portes ouvertes à la mosquée : "expliquer qu'on est pareils"
La mosquée de la Paillade, à Montpellier, affiche son soutien aux victimes des attentats, le 20 novembre dernier.@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

Ce week-end, des dizaines de mosquées participent à une opération portes-ouvertes, comme à Montpellier, où les organisateurs entendent défendre un islam pacifique autour d'un thé de la fraternité.

Les responsables de la mosquée Averroès, à Montpellier, ont placardé des affiches un peu partout dans la ville. Ce week-end, ils ouvrent leurs portes aux profanes. L'initiative, portée par le Conseil français du culte musulman, est organisée dans des dizaines de mosquées en France.

Aucun sujet tabou. Il s'agit de se rencontrer, de débattre, pour mieux se comprendre. Aucune question ne sera éludée. "Quand les gens passent devant une mosquée, ils voient des personnes avec des barbes et des djellabas, et il y a beaucoup de rumeurs. Il faut lutter contre ça", explique Lhoussine Tahri, le responsable de la mosquée. "Il faut expliquer qu'on est pareils qu'eux. Les musulmans doivent maintenant montrer le bon visage de l'islam", exhorte-t-il.

Pour mieux se connaître. Ce n'est pas la première fois que la mosquée du quartier de la Paillade ouvre ses portes. Après les tueries de Toulouse et Montauban, ils avaient déjà tenu à montrer ce qu'est l'islam selon eux. Ces rencontres permettent de gommer beaucoup de préjugés, comme a pu le constater Fraji Allal, l'un des organisateurs. "Je prenais des verres de thé pour les donner aux dames, des chaises pour s'assoir… L'une d'elles m'a dit : 'mais monsieur, vous êtes vraiment musulman, vous ?' Je lui ai dit 'oui, un vrai musulman, pas un faux.' Nous, on veut ce contact, pour que l'on se connaisse", assure-t-il.

Des ateliers sur l'histoire de l'islam et le vivre-ensemble sont prévus tout au long de la journée de samedi. Le tout autour d'un thé à la menthe, de quelques makrouds et de cornes de gazelles.