Port de la kippa déconseillé : "C'est inopportun", juge Razzy Hammadi

  • A
  • A
Partagez sur :

KIPPA - Pour le député socialiste, les recommandations du président du consistoire israélite de Marseille, qui a appelé les juifs locaux à ne plus porter leur kippa temporairement, ne sont pas une solution.

INTERVIEW

La communauté juive se divise, la classe politique aussi. Après l'agression d'un enseignant, lundi, par un adolescent qui a dit agir au nom de Daech, faut-il que les juifs de Marseille renoncent à porter leur kippa ? C'est ce que leur avait conseillé, mardi soir, sur Europe 1, le président du consistoire israélite de Marseille. Pour le député socialiste Razzy Hammadi, ce n'est pourtant pas une solution. "Je crois que c'est inopportun", a déclaré l'élu de Seine-Saint-Denis, mercredi, dans le Grand direct de l'actu. "Les juifs en France doivent pouvoir vivre de façon normale comme ils vivent depuis des décennies sur le territoire français". 

Pas la bonne réponse. Pour Razzy Hammadi, les préconisations du président du consistoire israélite de la cité phocéenne prouvent qu'il y a bien "une crainte" au sein de la communauté juive. "Mais la réponse n'est pas celle-ci", a t-il estimé. "Il est hors de question que la terreur, la folie, la barbarie viennent modifier nos modes de vie." Une attitude également encouragée par le grand rabbin de France, Haïm Korsia, qui a jugé qu'il ne fallait pas céder

"Les libertés reculent si on accepte ça". Egalement invité du Grand direct de l'actu mercredi, Sébastien Chenu, conseiller régional Front national de Nord-Pas-de-Calais-Picardie, a rejoint Razzy Hammadi sur cette question. "On ne peut pas reculer sous la pression des ennemis de la République. Les libertés reculent si on accepte ça", a t-il jugé. Le frontiste est néanmoins pour une interdiction totale, "dans un cadre global", du port de la kippa dans les lieux publics, au même titre que celui de la burqa. "Comme je suis hostile au port des signes [religieux] ostentatoires dans les lieux publics, je pense que cela doit s'adapter à l'ensemble des religions", a indiqué l'élu FN.