Pollution : fin des mesures de circulation différenciée à Paris

  • A
  • A
Pollution : fin des mesures de circulation différenciée à Paris
Le dispositif de circulation différenciée mis en place depuis lundi dans la capitale et les départements franciliens pour lutter contre le pic de pollution n'est pas reconduit jeudi.@ MEHDI FEDOUACH / AFP
Partagez sur :

Le dispositif mis en place depuis le début de la semaine en Ile-de-France ne sera pas reconduit jeudi, a annoncé la préfecture de Paris mercredi soir.

Le dispositif de circulation différenciée mis en place depuis lundi dans la capitale et les départements franciliens pour lutter contre le pic de pollution n'est pas reconduit jeudi, a annoncé mercredi la préfecture de police de Paris.

Après consultation d'experts. Depuis lundi, les véhicules non classés et les véhicules de classe 5 (immatriculation entre 1997 et 2001), selon les vignettes Crit'Air, obligatoires depuis mi-janvier, avaient interdiction de circuler dans l'agglomération entre 05H30 et minuit. Après consultation du collège d'experts et du comité des élus (mairie de Paris, métropole du Grand Paris, conseil régional, Syndicat des transports d'Ile-de-France et conseils départementaux), le préfet de police de Paris "a donc décidé de ne pas renouveler les mesures de restriction", selon un communiqué de la préfecture de police (PP).

27.000 véhicules contrôlés depuis lundi. Depuis le 23 janvier, les forces de l'ordre ont procédé au contrôle et à la sensibilisation de près de 27.000 véhicules, précise la PP. 5.813 usagers de la route ont été verbalisés (vitesse, contrôle technique, débridage et anti-pollution) dont 432 au titre de la circulation différenciée. 57 véhicules ont été immobilisés.

Privilégier les transports en commun. Compte tenu de la volatilité de la situation atmosphérique ces dernières semaines, le préfet de police renouvelle ses recommandations de maîtriser la température des bâtiments en limitant l'utilisation du chauffage, éviter l'utilisation du chauffage au bois d'appoint ou d'agrément, privilégier les transports en commun et le covoiturage et réduire sa vitesse sur les routes. À ce jour, plus de 1,6 million d'automobilistes franciliens ont commandé leur certificat qualité de l'air Crit'Air.