Pollution de l'air : "je n'ai jamais vu ça en 39 ans"

  • A
  • A
Pollution de l'air : "je n'ai jamais vu ça en 39 ans"
Un épisode de pollution de l'air à Paris.@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Chez certains médecins généralistes, le nombre de problèmes en lien avec la pollution de l'air se multiplie.

48.000 morts chaque année... Selon une étude publiée mardi par Santé Publique France, la pollution de l'air serait la troisième cause de mortalité en France après l'alcool et le tabac. Et si Paris est souvent montrée du doigt pour son niveau de pollution, l'étude précise que le danger ne concerne pas seulement les grandes zones urbaines. Des zones plus rurales sont également touchées.

Multiplication des problèmes thyroïdiens. "Il y a une multiplication des problèmes ORL (rhino-pharyngites, angines...) et il y a aussi plus de problèmes thyroïdiens. Je n'ai jamais vu ça en 39 ans" d'exercice de la médecine, explique le docteur Catherine Presta, médecin généraliste à Ampuis, un village de 2.900 habitants au sud de Lyon. "Auparavant je dépistais maximum trois problèmes thyroïdiens par an et depuis janvier 2015, je dois avoir dépisté une soixantaine de cas", déplore-t-elle.

"C'est de pire en pire". "Je suis persuadé qu'il y a un problème de pollution avec toutes ces usines que nous avons dans la vallée du Rhône", précise la généraliste. "C'est de pire en pire", précise-t-elle. "Pour moi c'est inquiétant. Je crois qu'il faut que l'on s'interroge là-dessus", conclut-elle. Cette pollution représente "une perte d'espérance de vie, pour une personne âgée de 30 ans, pouvant dépasser deux ans", selon l'étude.