Pollution à l'ozone dans le Sud, le Centre et l'Ile-de-France

  • A
  • A
Pollution à l'ozone dans le Sud, le Centre et l'Ile-de-France
Partagez sur :

La vitesse est limitée mercredi dans cinq départements de Provence-Alpes-Côte-d'Azur et dans le Gard.

Alerte à la pollution à l'ozone dans le Sud-Est, le Centre et l’Ile de France. La vitesse est limitée mercredi dans cinq départements de Provence-Alpes-Côte-d'Azur (les Bouches-du-Rhône, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-maritimes, le Var et le Vaucluse) et dans le Gard. Les automobilistes doivent réduire leur vitesse de 30 km/h depuis 6h et jusqu'à 21h. Les industriels devront, eux, réduire leurs rejets polluants.

L'Ile-de-France est également concernée :Airparif a annoncé mardi un dépassement du premier niveau d'alerte pour la pollution à l'ozone mercredi. Les conditions météo sont pour cela "favorables" : temps chaud et ensoleillé, accompagné d'un vent très faible. Selon un communiqué diffusé mardi, l'organisme de surveillance de la qualité de l'air s'attendait à un dépassement pendant au moins une heure du seuil d'information de 180 microgrammes par m3 d'air.

Dans le Centre, le premier seuil d'alerte à la pollution par l'ozone devrait être dépassé mercredi à Blois, Montargis, Orléans et Tours.

La pollution par l'ozone résulte de l'action du soleil sur certains polluants automobiles et industriels. Elle croît en fonction de l'intensité du soleil et de la faiblesse des vents. Les effets de pollution à l'ozone sont agressifs et irritants pour les voies respiratoires. Ils peuvent provoquer l'apparition de nombreux symptômes comme l'inflammation des bronches, l'irritation de la gorge et des yeux, des crises d'asthme.

Toutes les personnes peuvent être touchées, mais les enfants de moins de 15 ans, les personnes âgées et celles souffrant d'insuffisances respiratoire ou cardiovasculaire présentent le plus de risques.