Polémique autour de la rentrée scolaire 2015

  • A
  • A
Polémique autour de la rentrée scolaire 2015
@ AFP
Partagez sur :

ENQUÊTE E1 - Prévue le 31 août, la rentrée scolaire 2015 crée déjà la polémique. Les profs sont contre, les parents d'élèves remontés, le logiciel informatique pas préparé. 

C’est reparti pour une nouvelle polémique pour la prochaine rentrée scolaire. Déjà programmée fin août l'année dernière, elle avait déclenché un tollé. Il avait fallu finalement la décaler... Pour des raisons de logiciel informatique, invoquait-on au ministère de l'Education nationale. Bis repetita en 2015 ? Le calendrier 2015-2016 prévoit de faire rentrer les enfants le 31 août et lers profs le 28. Et comme l’année dernière, la colère monte.

Le même scénario. L'an dernier, le ministre de l’Education Benoît Hamon avait invoqué un problème de logiciel de paye pour faire marche arrière. Impossible de savoir si le problème a été résolu depuis. Pour le moment, le ministère ne donne aucune indication sur ce point.

lycée illustration 640

© AFP

Les profs toujours opposés, les parents d’élèves aussi remontés. Le problème informatique n’est visiblement pas la seule entrave pour une rentrée anticipée. Une partie des professeurs serait toujours opposée à reprendre quelques jours plus tôt. "Les enseignants ne veulent pas travailler au mois d’août. Ils l’ont dit clairement. Mais encore faut-il qu’ils puissent faire cours jusqu’à la fin du mois de juin", estime Valérie Marty, présidente de la Fédération de parents d’élèves la Peep qui explique que les cours se terminent entre le 1er et le 15 juin à cause du brevet et du bac. "Les élèves sont perdants parce que ça fait une journée de classe en moins".  

Les syndicats demandent au ministère d’anticiper davantage. Entre ces deux freins, difficile de s’avancer sur la date de la prochaine rentrée. "Il faut le savoir plus à l’avance", estime Christian Chevalier, du syndicat des enseignants du premier et du second degré SE-UNSA. "L’année dernière, cela avait été fait au dernier moment. Un certain nombre de parents avait d’ailleurs été obligé de déposer des journées de congés ou de RTT pour accompagner leurs enfants le jour de la rentrée. Tout ça est tombé à l’eau quand cette rentrée a été décalée". Et de conclure : "évitons ces désagréments une nouvelle fois et anticipons les choses".

Quand connaîtra-t-on la date de la prochaine rentrée ? Pour éviter de nouveaux couacs, le syndicat SE-UNSA réclame des réponses rapides. Mais la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem doit d’abord rencontrer tous les syndicats, les parents d’élèves pour trouver un accord. On devrait donc être fixé à la fin du mois ou mi-mars au plus tard. Mais ce casse-tête de la rentrée laisse déjà augurer d’un autre gros problème : le redécoupage des zones de vacances scolaires quand les 13 nouvelles régions entreront en vigueur.