Plus de 4.000 salariés en chômage partiel à St-Martin et St-Barth après Irma

  • A
  • A
Plus de 4.000 salariés en chômage partiel à St-Martin et St-Barth après Irma
Saint-Martin est sorti de la "situation d'urgence" selon le Premier ministre. @ Helene Valenzuela / AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre a indiqué mardi que quelque 4.000 salariés se trouvaient au chômage partiel à Saint-Martin et Saint-Barthélémy après l'ouragan Irma.

Plus de 4.000 salariés bénéficient du régime de chômage partiel à Saint-Martin et Saint-Barthélemy à la suite de l'ouragan Irma qui a ravagé les deux îles, a annoncé mardi le Premier ministre Édouard Philippe devant les sénateurs, lors des questions au gouvernement. 

Un régime de chômage partiel modifié. Interrogé par le sénateur de Saint-Martin Guillaume Arnell (groupe RDSE) sur la nécessité "d'actions plus rapides" pour la reconstruction et de "gestes forts en direction du monde économique", le Premier ministre a indiqué que ces salariés bénéficiaient d'un régime de chômage partiel "modifié par rapport à ce qui est traditionnel en la matière, pour tenir compte de la spécificité que connaissent les salariés sur place", sans plus de précisions. 

Moratoire pour les entreprises. Le gouvernement a également mis en place pour les entreprises "un moratoire en matière fiscale et en matière sociale pour éviter que le système productif des deux îles ne se retrouve dans une situation trop pénible", a-t-il déclaré. Le gouvernement a aussi "mobilisé le réseau bancaire pour que les lignes de trésorerie des entreprises ne soient pas coupées", a ajouté le chef du gouvernement.  "Les commerces et les services ont recommencé à fonctionner, les liaisons aériennes et maritimes commerciales ont repris", et "les réseaux électriques et de télécommunication (...) ont été réparés, pas complètement mais à un rythme plus soutenu que ce que nous redoutions", a-t-il précisé.