Plateforme APB : plus de 3.000 bacheliers toujours sans affectation à l'université

  • A
  • A
Plateforme APB : plus de 3.000 bacheliers toujours sans affectation à l'université
3.000 bacheliers techniques et professionnels, ainsi que 100 bacheliers généraux, sont encore sans affectation, a annoncé jeudi Frédérique Vidal. @ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Il y a "un problème d'adéquation" entre les désirs des bacheliers et les filières disponibles, a expliqué jeudi la ministre de l'Enseignement supérieur.

Plus de 3.000 bacheliers inscrits sur la plateforme admission post-bac (APB), essentiellement issus de filières techniques et professionnelles, sont toujours sans affectation à l'université, a déclaré jeudi la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, en assurant que tous auront "une proposition".

Les bacheliers généraux "trouveront des places". "Sur le dernier pointage, il y a une centaine de bacheliers généraux qui sont toujours à la recherche d'une formation qui leur convienne et toujours 3.000 bacheliers professionnels et techniques", a déclaré la ministre sur France Inter. "Les 100 bacheliers généraux, je pense qu'ils trouveront une place, il y a plus de 100.000 places disponibles dans les établissements d'enseignement supérieur.

"Un problème d'adéquation" pour les autres bacheliers. "Les 3.000 bacheliers professionnels et techniques, c'est vraiment une préoccupation particulière. On va leur faire des propositions mais on va avoir un problème d'adéquation, une fois de plus, entre ce qu'ils ont envie de faire et les filières dans lesquelles ils vont se retrouver", a-t-elle prévenu. "L'objectif, ce n'est pas de trouver absolument une place à tout le monde, c'est de trouver une place là où les étudiants peuvent réussir. C'est cet ajustement qui est important", a-t-elle poursuivi. "Tout le monde aura une proposition, j'espère qu'ils seront en capacité de l'accepter", a-t-elle conclu. 

Avant la trêve estivale, 65.000 lycéens se trouvaient sans affectation. Depuis fin juillet, les étudiants qui n'avaient pas trouvé d'affectation lors des premières phases de la procédure utilisent la procédure complémentaire, ouverte jusqu'au 25 septembre, sur laquelle sont proposées des places vacantes.