Pesticides : la famille d'un viticulteur décédé porte plainte

  • A
  • A
Pesticides : la famille d'un viticulteur décédé porte plainte
@ AFP
Partagez sur :

JUSTICE - James-Bernard Murat est mort des suites d'un cancer lié à l'utilisation d'arsénite de sodium. Sa famille a déposé plainte pour "homicide involontaire".

Viticulteur à Pujols dans le Bordelais, James-Bernard Murat est mort en 2012 des suites d'un cancer reconnu comme maladie professionnelle. Pendant plus de 40 ans, il a été exposé à de l'arsénite de sodium. Ce produit était utilisé dans les traitements contre l'esca, une maladie de la vigne due à des champignons parasites. Il est interdit en France depuis novembre 2001.

"Connaître tous les responsables". Parce qu'ils ne veulent pas "qu'il soit mort pour rien", la famille de James-Bernard Murat a déposé lundi une plainte contre X pour "homicide involontaire" auprès du pôle de santé publique du TGI de Paris. "Le certificat médical mentionne noir sur blanc que la pathologie est en lien avec cette exposition à l'arsénite de sodium. Je veux connaître tous les responsables et remonter le fil de toutes les responsabilités", explique à Europe 1 la fille du viticulteur, Valérie Murat.

La plainte vise d'abord les firmes qui ont mis l'arsénite de sodium sur le marché. "Les paysans ont été dupés, on en a fait de bons petits soldats de la chimie", estime Valérie Murat.

Regardez la chronique d'Isabelle Quenin sur ce sujet : 

 

Une interdiction tardive. La responsabilité des services de l'Etat devra aussi être déterminée. Pour l'avocat de la famille, Me Lafforgue, la plainte doit notamment permettre d'"enfin faire le procès de l'utilisation de ces pesticides, notamment de ces pesticides à base d'arsenic qui ont été interdits au début des années 1970 pour l'agriculture et qui n'ont été interdits d'utilisation pour la viticulture qu'en 2001".

Or, selon les associations Générations Futures et Phyto-Victimes, qui soutiennent la démarche de la famille du viticulteur, "la dangerosité de l'arsénite est reconnue depuis au moins 1955, date de création du tableau des maladies professionnelles des pathologies liées à l'arsenic et à ses composés minéraux".

>> LIRE AUSSI - Où trouve-t-on les pesticides pointés du doigt par l'OMS ?

>> LIRE AUSSI - Les pesticides dangereux pour le cerveau