Persistance de la pollution à Grenoble : de nouvelles interdictions de circulation mardi

  • A
  • A
Persistance de la pollution à Grenoble : de nouvelles interdictions de circulation mardi
Mardi, un véhicule sur quatre ne pourra pas circuler, dans le cadre du dispositif de vignettes que Grenoble est la première à expérimenter.@ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

Un véhicule sur quatre ne pourra pas circuler mardi, dans le cadre du dispositif de vignettes que la métropole est la première à expérimenter... et que le gouvernement souhaiterait généraliser.

Alors que la situation est rentrée dans l'ordre à Paris, le niveau de particules fines demeurait élevé lundi dans une grande partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes, malgré un léger mieux durant le week-end. Le niveau d'alerte 1 est maintenu à Grenoble. Face à la persistance de la pollution dans l'agglomération, de nouvelles interdictions de circulation seront mises en place mardi, notamment pour les voitures à moteur diesel de plus de 10 ans, d'après la préfecture de l' Isère.

Dispositif de vignettes anti-pollution. Depuis samedi, les voitures de plus de 20 ans et les poids lourds et autocars antérieurs à 2001, sans distinction de motorisation, ainsi que les deux-roues datant d'avant 2000, n'avaient déjà pas le droit de circuler dans les 49 communes de la métropole grenobloise, ni sur les axes autoroutiers y menant, comme le prévoit le dispositif de vignettes anti-pollution que Grenoble est la première ville de France à expérimenter.

Transports en commun gratuits. Ces mesures seront renforcées mardi et concerneront un véhicule sur quatre (26%), alors que le bassin entrera dans son huitième jour consécutif de pic de pollution. Les véhicules munis des certificats "qualité de l'air" numérotés 4 et 5 seront aussi invités à rester au garage. Il s'agit des voitures diesel de plus de 10 ans, des poids lourds et autocars diesel immatriculés avant le 1er octobre 2009 et des deux-roues immatriculés avant le 1er juillet 2004.

En contrepartie, les transports en commun et les vélos en libre service seront gratuits.

Lyon et Paris bientôt concernés. Le dispositif que le gouvernement souhaite généraliser et qui permet, en cas de pic de pollution, d'interdire la circulation aux véhicules les plus polluants, un système selon ses défenseurs plus précis et juste que la circulation alternée. Il sera également en place à Paris dès janvier mais dans la capitale, les vignettes serviront avant tout à créer des zones à circulation restreinte au quotidien. Le préfet du Rhône devrait présenter un dispositif similaire jeudi pour Lyon.