Perpignan : face à une foule hostile, des policiers renoncent à une arrestation

  • A
  • A
Perpignan : face à une foule hostile, des policiers renoncent à une arrestation
Deux policiers ont été légèrement blessés et un couple, protégé par la foule, a réussi à prendre la fuite. @ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Les policiers ont renoncé à interpeller un berger recherché pour violation de son contrôle judiciaire, face au comportement hostile d'une centaine de personnes.

Après une course poursuite en voiture pour traquer deux suspects, des policiers ont été contraints de se replier face à des habitants hostiles, et deux d'entre eux ont été blessés, rapporte Midi Libre jeudi. 

Un berger recherché pour violation de son contrôle judiciaire. En voyant une jeune femme voilée sortir en hâte d'un commissariat et monter dans une voiture qui a démarré en trombe, des policiers en patrouille à Perpignan ont décidé d'intervenir. Ils ont suivi le véhicule, qui a grillé des feux, tandis que des passants jetaient des cailloux, chaises et conteneurs poubelles sur les forces de l'ordre. Le chauffeur a percuté une voiture de police et heurté celle d'un particulier avant de s'immobiliser. Il a alors été identifié comme étant un berger de Corneilla-la-Rivière, qui avait eu une altercation violente avec ses voisins en mai 2016 et qui était recherché pour violation de son contrôle judiciaire. 

Deux policiers légèrement blessés. Il était en compagnie de son épouse, libérée dix jours plus tôt. Malgré les renforts appelés par les policiers, ceux-ci ont dû se replier face à une centaine d'habitants "hostiles" et n'ont pas pu procéder à son arrestation. Deux policiers ont été légèrement blessés et le couple a réussi à prendre la fuite. Le syndicat Alliance police nationale 66 a condamné "la répétition d'actes violents à l'encontre des forces de l'ordre ainsi que ceux qui tendent à entraver leur action".