Pédophilie : à Villefontaine, les parents veulent "légiférer"

  • A
  • A
Pédophilie : à Villefontaine, les parents veulent "légiférer"
@ AFP
Partagez sur :

Le rapport sur les défaillances de la justice et de l'Education nationale dans l'affaire de Villefontaine est présenté lundi aux parents d'élèves. Ces derniers attendent des explications.

Ce moment, les parents des victimes l'attendent autant qu'ils le redoutent. Lundi après-midi, 19 parents d'élèves de l'école primaire de Villefontaine écouteront avec attention Najat Vallaud-Belkacem et Christiane Taubira. La ministre de l'Education et son homologue de la Justice rendront public le rapport sur les défaillances de la justice et de l'Education nationale dans cette affaire.

Le directeur d'école de Villefontaine a été mis en examen en mars pour des faits présumés de viol de onze élèves, qui auraient été commis entre décembre 2014 et mars 2015. L'homme avait été condamné en 2008 à six mois de prison avec sursis pour détention d'images pédopornographiques, un jugement dont l'Education nationale n'avait pas été informée.

"Pourquoi on en est arrivé là ?" Les parents d'élèves n'hésiteront pas à interpeller les deux ministres. "Ce que j'ai envie de leur dire ? Pourquoi on en est arrivé là ? (…) Qu'est-ce-qui n'a pas été fait correctement ? Qu'est-ce qui n'a pas été transmis correctement ? Et concrètement, je veux savoir ce qu'ils comptent faire pour que cela ne se reproduise plus", énumère Sébastien, dont la petite fille, en classe de CP, a été victime du directeur d'école.

"Les pédophiles, on n'a pas le droit de les laisser en liberté. On nous l'a mis délibérément dans les pattes !", déplore Nidal, dont la fille a aussi été violée par le directeur d'école. D'ici à la fin de l'année, affirme Le Figaro, le parquet pourrait être obligé de communiquer ses éléments à l'Education nationale dès lors qu'une enquête pour pédophilie est ouverte. "Il faut que la justice signale instantanément à l'Education nationale, il faut légiférer tout de suite", martèle ce parent d'élève.

>> LIRE AUSSI - Pédophilie : procureurs et recteurs autour de la table

>> LIRE AUSSI - Isère : le directeur d'école a avoué des viols

>> LIRE AUSSI - Pédophilie : l'ex-compagne d'un prof avait prévenu