Pas d'école buissonnière en cas de grippe A

  • A
  • A
Pas d'école buissonnière en cas de grippe A
Partagez sur :

Pendant une semaine, les élèves de 1ere d'un lycée de Saint-Maur suivront les cours sur internet. Et gare au manque d'assiduité.

Lundi les cours ont repris au lycée d'Arsonval à Saint-Maur dans le Val-de-Marne, sauf pour les premières. Huit cas de grippe ont été recensés ce qui a entraîné un ordre préfectoral de fermeture de ces classes, "afin de réduire les risques de propagation du virus dans l'établissement".

Pas question pour autant de faire l'école buissonnière, selon le rectorat. Les élèves devront faire des exercices sur un site internet réservé à sa classe sur coursenligne.com. Et un cahier de correspondance numérique doit vérifier leur assiduité. "Nous avons contacté les familles pour leur expliquer que la continuité pédagogique était assurée pour cette classe", a déclaré le proviseur Paul Morin. "Tous les parents de la classe à qui nous avons téléphoné sont sereins", a-t-il assuré.

Toutefois, le système ne semble pas totalement en place. Reportage au lycée d'Arsonval de Camille Langlade :


Sérénité, oui, mais teintée d'agacement. "C'est énorme pour une si petite grippe", réagit Nadia Lecuyer, représentante de la Fédération des parents d'élèves de l'Enseignement public (Peep). Un sentiment partagé par Baptiste, 14 ans, élève de seconde : "C'est trop médiatisé, ça fait peur aux gens, c'est une grippe normale". Il reconnaît tout de même qu'il "se lave les main plus souvent qu'avant". Quant à Coline, 15 ans, également en seconde, elle affirme "ne pas être inquiète car elle n'est pas fragile".

> Grippe A : première fermeture de classe de la rentrée

> DOSSIER SPECIAL - La France en alerte