Paris lance la première police d'agglomération

  • A
  • A
Paris lance la première police d'agglomération
Partagez sur :

Depuis lundi matin, les policiers de Paris et de la petite couronne sont rattachés à une même direction à la Préfecture de Police.

Appelée de ses vœux par Nicolas Sarkozy, la première police d'agglomération voit le jour lundi à Paris. Avec 21.700 policiers, c’est désormais le plus grand service de police de France. Son objectif est d'accentuer la lutte contre la délinquance en mutualisant les moyens des forces de police de l’agglomération.

Les policiers avaient jusqu’ici des zones d'attributions prédéfinies au-delà desquelles ils n’avaient pas toujours les moyens d'intervenir, alors qu'en face, les délinquants sont particulièrement mobiles. Les policiers de Paris et de la petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) sont désormais rattachés à une même direction à la Préfecture de Police.

Alain Gardère est le directeur de la nouvelle Direction de sécurité de proximité de Paris. "Cette frontière qui existait dans l’action de la police disparaît et les patrouilles pourront mieux travailler ensemble", explique-t-il :


Par exemple, les soirs de match au Stade de France à Saint-Denis, des brigades spécialisées assureront la sécurité et non plus uniquement les policiers de Saint-Denis, qui pourront ainsi se recentrer sur leur territoire.

A l'avenir, d'autres polices d'agglomération devraient être mises en place à Lille, Lyon et Marseille notamment.