Paris : la journée sans voitures a eu un "impact positif sur la qualité de l'air"

  • A
  • A
Paris : la journée sans voitures a eu un "impact positif sur la qualité de l'air"
C'était la deuxième édition de la "Journée sans voiture" à Paris.@ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Airparif a relevé une baisse sensible de la pollution dimanche à Paris.

Une baisse moyenne de 20 à 35% de dioxyde d'azote a été observée dimanche sur les stations d'Airparif dans le périmètre de l'opération "Journée sans voitures" à Paris. L'association a ainsi pu saluer "l'impact positif sur la qualité de l'air".

"Par rapport à un dimanche comparable (le 11 septembre 2016, sans restrictions de trafic mais avec une  météorologie similaire), une baisse moyenne de 20 à 35% de dioxyde d'azote a été observée sur les stations d'Airparif situées dans le périmètre concerné", a-t-elle souligné. Le dioxyde d'azote est un bon traceur du trafic et de la pollution locale et il est moins sensible aux transferts de pollution et aux réactions chimiques dans l'atmosphère que l'ozone ou les particules, précise l'association.

650 km de chaussées interdits aux voitures. Les Parisiens, les Franciliens et les touristes ont été invités dimanche, de 11h à 18h, à laisser la voiture au garage et à se promener dans la capitale, pour une journée "sans voiture", initiative de la ville de Paris pour promouvoir les transports non polluants, sous une météo toutefois maussade.

Pour cette "journée sans voiture XXL" car plus étendue que la première édition l'année dernière, 650 kilomètres de chaussées étaient interdits aux voitures sur près de la moitié de la ville. Ailleurs, la vitesse était limitée à 20 kilomètres heure.