Paris-Bordeaux : vaut-il mieux opter pour le train ou l'avion ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dès dimanche, il sera possible d'effectuer le trajet Paris-Bordeaux en deux heures de TGV, relançant la concurrence avec l'avion. Quel moyen de transport privilégier ? Europe 1 vous éclaire grâce à un comparatif par critères.

Dimanche, la SNCF ouvre sa nouvelle ligne Paris-Bordeaux. Un trajet qui se fera désormais en deux heures de TGV, contre 3h15 auparavant. Un gain de temps qui annonce une concurrence rude entre la SNCF et Air France. Europe 1 vous propose un comparatif des forces et des faiblesses de chacun. 

Premier critère : le temps de trajet

A partir de dimanche, le TGV mettra 2 heures et 4 minutes exactement pour relier Paris à Bordeaux. L’avion largement moins : 55 minutes entre les deux aéroports, une durée à laquelle il faut évidemment ajouter le temps passé pour franchir les contrôle de sécurité et procéder à l’embarquement. Comptez 2h30 environ au total pour un trajet en avion. Ce qui donne au final un léger avantage pour le train.

Deuxième critère : le prix

Sur ce point en particulier, la SNCF a du souci à se faire. Les prix de l’avion baissent de plus en plus : Air France via HOP, sa filiale low cost, propose un billet à 50 euros l’aller. Prix d’appel pour la SNCF : 25 euros. Mais pour un billet pris une semaine à l’avance, les prix tournent plutôt autour de 90 euros l’aller. Et ça devrait encore augmenter, d’une dizaine d’euros, avec la nouvelle ligne. Un point crucial en faveur de l'avion.

Troisième critère : la fréquence des trajets

Sur ce critère, avion et train se placent sur la même ligne. Air France propose 20 vols par jour, 20 trajets sont aussi prévus pour la SNCF, dont deux trajets Ouigo.

Quatrième critère : le nombre de passagers

Enfin, observons le nombre de clients transportés. Sur ce point-là, le TGV a la préférence des usagers. La SNCF a compté 16 millions de passagers l’an dernier sur la ligne Paris-Bordeaux , contre 2 millions pour Air France. La SNCF table même sur une augmentation de 15% de ses voyageurs grâce à la ligne grande vitesse. Reste à voir si pour vous, le nombre d'usagers se présente comme un avantage ou un inconvénient.