"Paris Against Trump" : quelques centaines d'Américains défilent à Paris contre "les valeurs" de Donald Trump

  • A
  • A
"Paris Against Trump" : quelques centaines d'Américains défilent à Paris contre "les valeurs" de Donald Trump
Des centaines de personnes ont défilé contre l'élection de Trump samedi à Paris.@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

Quelques centaines de personnes ont défilé samedi à Paris pour s'opposer à l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche, qu'ils accusent de "raciste".

EN IMAGES

"Paris Against Trump" : Entre 300 et 400 personnes, surtout des Américains, ont manifesté samedi à Paris pour protester contre l'élection du républicain Donald Trump aux Etats-Unis, qu'ils ont accusé de "racisme" et de "sexisme".

"Nous ne sommes pas là pour contester le résultat de l'élection, nous respectons le processus démocratique. Mais par contre, nous ne respectons pas ses valeurs", a expliqué Youssef Almujhrabi, un étudiant américain installé à Paris depuis six mois. Sous des bannières proclamant "Dump Trump" ("jetez Trump") ou "Paris contre Trump", les manifestants ont défilé jusqu'à la Tour Eiffel.







"Je suis choquée". "Bâtissez un mur autour de Trump, je paierai pour !", avait écrit un manifestant sur sa pancarte, en référence au mur que le milliardaire populiste a promis de faire construire à la frontière avec le Mexique. Certains, comme Jessie Kanelos qui travaille à Paris depuis quelques mois, étaient venus pour se réconforter. "Les 48 heures qui ont suivi l'élection, j'ai beaucoup pleuré. Je suis toujours choquée mais il faut avancer et être ici m'aide beaucoup", a-t-elle confié.

Des Français dans le cortège. Des Français s'étaient joints au cortège. "Cette élection a des conséquences sur le monde entier, pas uniquement aux Etats-Unis", avait souligné en amont l'un des organisateurs, Sylvestre Jaffard, interrogé sur la radio France Info, en référence aux critiques exprimées par Donald Trump contre l'Alliance transatlantique, l'accord sur le climat de l'ONU ou l'accord sur le nucléaire iranien. Depuis la victoire choc du magnat de l'immobilier le 8 novembre, des manifestations se sont tenues à travers les Etats-Unis pour dénoncer la rhétorique souvent incendiaire du républicain pendant la campagne. Des rassemblements ont également eu lieu à Berlin et Londres.