"Parfois, il vaut mieux profiter des ventes privées que des soldes", Thomas Laurenceau

  • A
  • A
Partagez sur :

Entre les ventes privées, les soldes, les pré-soldes, il est parfois difficile d'y voir clair. Le rédacteur en chef du magazine 60 millions de consommateurs, Thomas Laurenceau, a décrypté ces ventes ce lundi matin sur Europe 1. 

INTERVIEW

Thomas Laurenceau, le rédacteur en chef du magazine 60 millions de consommateurs, était l'invité de Pierre de Vilno dans "Europe 1 vous répond" lundi matin. A dix jours des soldes officielles, les ventes privées ont déjà envahi internet et des pré-soldes se font un peu partout. Mais alors entre les soldes d'hiver, les pré-soldes, les promotions permanentes ou les ventes privées, comment y voir clair ? Thomas Laurenceau a livré son analyse. 

Revendre à perte. Thomas Laurenceau l'admet volontiers, "c'est compliqué les soldes et on n'y comprend rien! ". Selon lui, s'il y a donc une seule chose à retenir "c'est qu'il n'y a que pendant les vraies soldes, donc à partir du 6 janvier, que les commerçants ont le droit de revendre à perte pour écouler les stocks. Tout le reste de l'année, y compris maintenant pendant les ventes privées, il peut y avoir de grosses réductions mais il n'y aura pas de vente à perte". A priori, il vaut donc mieux attendre les vraies soldes pour être sûr de faire les meilleures affaires mais selon Thomas Laurenceau, ce n'est pas forcément le meilleur calcul à faire. " Les ventes privées peuvent vraiment être intéressantes. Pour les grosses ristournes, il faut attendre le 6 janvier mais soyons un peu rationnel ! Les soldes sont faites pour nous faire acheter de manière compulsive, sans réfléchir. Si vous avez vraiment besoin d'un vêtement et qu'il est à -50% en vente privée, ça vaut certainement le coup de l'acheter avant les soldes car vous êtes sûr de le trouver" assure-t-il ainsi. 

Des ventes privées très encadrées. Mais alors quelle est finalement la différence entre les soldes et les ventes privées ? La réponse est très simple, "les ventes privées, comme leur nom l'indique, sont privées et donc destinées à une certaine catégorie de public. Mais je vous mets au défi de ne pas recevoir une seule invitation pour une vente privée parce que la notion de "privé" est assez extensible. Les marques ont le droit de faire des ventes privées à deux conditions : il ne faut pas qu'elles s'appellent "soldes" et elles doivent s'adresser à un public particulier" explique le rédacteur en chef de 60 millions de consommateurs

En bref. Comment choisir entre ventes privées et soldes ? C'est assez simple, si vous voulez des grosses ristournes, de l'ordre de -80%, attendez les soldes. Si, par contre, vous avez vraiment besoin d'un produit en particulier n'attendez pas les soldes car le produit ne sera peut-être plus disponible. Et si Thomas Laurenceau a un conseil à vous prodiguer, c'est celui-ci, "ne pas se laisser entraîner ! Un seul mot d'ordre donc : il faut être rationnel et aller vérifier les prix d'autant qu'il y a une sorte de laxisme dans la réglementation européenne aujourd'hui qui fait que les prix de référence n'apparaissent plus de manière très claire". 


>> Retrouvez l'interview complète de Thomas Laurenceau : 


Thomas Laurenceau : "Il y a de vrais arnaques...par Europe1fr