Parcoursup : encore un quart des candidats sur liste d'attente

  • A
  • A
Parcoursup : encore un quart des candidats sur liste d'attente
@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

À l'approche du bac, plus de 200.000 lycéens ne savent toujours pas avec Parcoursup quelle formation ils intégreront à la rentrée. Est-ce normal ? Europe 1 a fait le comparatif avec APB.

L'an dernier, à cette date, un peu plus de 650.000 candidats avaient reçu une proposition d'affectation sur APB, l'ancien système d'admission post-bac. Cette année, avec Parcoursup, 611.000 élèves sont dans ce cas, sur les 810.000 inscrits sur la plateforme. Un chiffre en baisse, mais relativement comparable.

Quel taux de satisfaction pour les candidats ? En revanche, la différence entre les deux systèmes réside dans le fait que plus de 60% des élèves avaient obtenu leur premier vœu sur APB. Impossible d'en dire autant pour Parcoursup, puisque les vœux ne sont plus classés par ordre de préférence. On ne saura donc pas quel est le taux de satisfaction des candidats.


"Les listes d'attente ne diminuent plus". La Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (Peep), plutôt favorable à Parcoursup à son démarrage, commence à montrer des signes d'inquiétude, notamment à cause de l'absence de classement des vœux. "Ça a bougé plus vite que ce qu'on avait anticipé les premières semaines. Mais là, depuis quelques jours, il semble que les listes d'attente ne diminuent plus trop. Il n'y a plus de nouvelles réponses positives", déplore son président, Samuel Cywie, au micro d'Europe 1.

Dans l'attente de meilleures réponses ? "On a parlé à des proviseurs de classes préparatoires de très bon niveau qui, pour l'instant, n'ont que trois ou quatre élèves qui ont répondu oui. Les autres restent en attente sur leurs autres vœux, en espérant obtenir de meilleures formations", poursuit Samuel Cywie. Pour la Peep, cette situation pourrait durer jusqu'à la fin des listes d'attente, c'est-à-dire jusqu'à la fin de la rentrée de septembre…