Pâques : "Le pape François a beaucoup insisté sur la Syrie"

  • A
  • A
Pâques : "Le pape François a beaucoup insisté sur la Syrie"
Dans son message "Urbi et Orbi", le pape François s'est exprimé dimanche sur la Syrie et les migrants, abordant brièvement les scandales pédophiles.@ HO / OSSERVATORE ROMANO / AFP
Partagez sur :

Isabelle Gaulmyn, rédactrice ajointe au journal "La Croix", décrypte pour Europe 1 le message pascal "Urbi et Orbi" du pape François.

INTERVIEW

Dimanche, lors de son message "Urbi et Orbi" de Pâques, le pape François s'est exprimé sur la Syrie et sur les migrants. Dans ce message d'espoir, il a notamment appelé l'Europe à ne pas fermer ses frontières aux réfugiés.

"L'actualité a vraiment été présente à Rome". "L'élément principal, c'est que ce message conclut tout un cycle qui a commencé jeudi, avec le lavement des pieds, et surtout vendredi, lors de la procession de la Croix, où le pape a déjà donné un discours extrêmement fort. Pendant tout ce week-end pascal, l'actualité a vraiment été présente à Rome, de manière beaucoup plus forte que les autres années, notamment parce que c'est une actualité tragique : la Syrie d'une part et les réfugiés d'autre part", explique Isabelle Gaulmyn, rédactrice ajointe au journal La Croix.

Sur la Syrie. "Le pape François a beaucoup insisté sur la Syrie", continue Isabelle Gaulmyn. "Il a demandé que soit trouvée très rapidement une solution de paix, et cela va vraiment avec l'actualité parce qu'on sent que quelque chose est en train de basculer. Pour les immigrés, il y a une demande aux Européens, à ceux qui pourraient offrir un accueil et de l'aide aux réfugiés, de le faire. Cela fait écho à ce qu'il a dit vendredi".

Sur les scandales pédophiles. Lors du vendredi Saint, le pape s'en était fermement pris aux prêtres pédophiles, affirmant que la "Croix du Christ" se manifestait "dans les ministres infidèles qui, au lieu de se dépouiller de leurs vaines ambitions, dépouillent même les innocents de leur dignité". Dimanche, pour Pâques, il n'a quasiment pas abordé le sujet. "Il a quand même fait une phrase pour les enfants qui sont victimes d'abus, mais c'est vrai que c'était beaucoup moins fort que ce qu'il a fait vendredi, où il a consacré une longue prière, de manière tout à fait inhabituelle, pour les enfants victimes de prêtres pédophiles".

A propos de l'environnement. Enfin, dans la veine sociale de son encyclique sur l'écologie, le souverain pontife est également revenu sur cette Terre "tellement maltraitée et vilipendée par une exploitation avide de gains".