L'orthographe, bête noire des Français

  • A
  • A
L'orthographe, bête noire des Français
@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Selon une étude, les Français ont du mal à intégrer certaines règles d'orthographe. Ils sont notamment toujours fâchés avec les participes passés.

"Er" ou "é" ? C'est la bête noire de l'orthographe pour les Français : l'accord du participe passé. Selon le deuxième baromètre du "Projet Voltaire" publié jeudi, nous avons encore du mal avec un certain nombre de règles d'orthographe et de grammaire. Des erreurs qui ne sont souvent pas sans conséquences.

Un cauchemar. "Les fraises que j'ai mangé-e-s", "la fleur que j'ai cueilli-e". Ecrire ces phrases correctement est un cauchemar pour beaucoup de Français, petits ou grands. Autre point noir, la confusion entre le futur et le conditionnel : "je ferai-s bien une sieste", avec un "S" lorsqu'il s'agit d'un rêve et pas d'une certitude.

CV rejetés. Bilan, un CV sur deux contient des fautes d'orthographe. De quoi hérisser le poil des employeurs qui rejettent ces candidatures dans 6 cas sur 10 pour cette raison. Et au sein de l'entreprise, jamais l'écriture n'a pris autant de place. Un tiers des employés passent un quart de leur temps à rédiger des documents dans 33 courriels en moyenne par personne et par jour.

Relisez-vous en commençant par la fin. Pascal Hostachy du Projet Voltaire met en garde contre les erreurs d’inattention. "On s'expose lorsqu'on écrit, on expose son image. Il y a une exigence de l'entreprise sur l'orthographe. Dès lors, votre CV, relisez-le, et faites le relire", conseille-t-il au micro d'Europe 1. Il donne d'ailleurs une astuce pour ne pas passer à côté des fautes d'orthographe : "commencez par la dernière phrase, car quand on lit dans le bon sens on se raconte l'histoire que l'on a écrite. On est sur le fond, et pas sur la forme."