Oral de rattrapage du bac : comment bien se préparer ?

  • A
  • A
Oral de rattrapage du bac : comment bien se préparer ?
Les élèves qui passent l'oral de rattrapage ont droit à 20 minutes de préparation, qu'il faut savoir utiliser à bon escient. @ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

Plus de 60% des candidats convoqués au rattrapage réussissent. Pour faire vous aussi partie de cette statistique, et être prêt le jour J, Europe 1 vous livre quelques conseils.

BAC

Il est temps de se remobiliser. Chaque année, environ 20% des aspirants bacheliers "passent au second groupe". En clair, ils ont obtenu entre 8 et 10 de moyenne générale lors des premières épreuves et ils devront passer les épreuves de rattrapage, des épreuves d'orales quelle que soit la matière choisie. Europe 1 vous aide à mettre toutes les chances de votre côté.

Quelles matières choisir ?

Il va falloir être calculateur et pragmatique. Pour vous assurer le plus de points, mieux vaut choisir une matière pour laquelle l'écart de points entre l'écrit et l'oral devrait être le plus grand. Si vous n'avez pas eu une bonne note en histoire-géo, mais que vous avez obtenu de bons résultats le reste de l'année, c'est sans doute dans cette matière que vous pourrez prouver le plus de chose à l'oral. 

Faîtes également attention à vos coefficients : un point dans une matière "coef" 4 vaut quatre fois plus qu'un point dans une matière "coef" 1. 

Comment réviser efficacement ?

Reprendre tranquillement ses fiches. Si vous aviez bien préparé vos révisions avant l'examen du baccalauréat, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Ressortez simplement vos fiches, plus synthétiques que votre gros classeur de cours. Les annales et le manuel scolaire peuvent également vous être utiles pour bien identifier le plan, la structure du chapitre à étudier. Consolidez vos acquis grâce à de simples relectures. Votre temps de révision sera très court, soyez efficace.

S'entraîner devant un auditoire pour ne pas être déstabilisé. C'est le moment de faire appel à vos proches. Pourquoi ne pas passer un coup de fil à vos camarades qui ont déjà obtenu leur bac ? Leurs conseils pourraient être précieux, et vous aideront à aller à l'essentiel. C'est mieux si votre interlocuteur joue le jeu : il ne doit pas hésiter à vous poser des questions pièges. Ainsi, vous serez peut-être moins déstabilisé si le professeur tente de vous coincer le jour J !


Que faire le jour J ?

Évacuer le stress. Comme pour le jour du bac, veillez à faire une bonne nuit avant votre oral. Cela vous aidera grandement à avoir les idées claires. Le risque de ce genre d'épreuves, c'est d'être tétanisé par l'enjeu. Pour vous aider à déstresser, vous pouvez opter pour des méthodes de relaxation naturelles, comme des techniques de respiration. N'hésitez pas à faire un saut dans votre pharmacie ou votre magasin bio, vous y trouverez des anti-stress naturels à base de plantes, comme la passiflore, l'aubépine ou la valériane. 

Être correctement habillé. Pas besoin d'en faire des tonnes en arrivant en cravate devant le jury. Si vous êtes engoncé dans un costume, cela peut vous ajouter un facteur de stress dont vous vous passerez bien. Mais gare à ceux qui donneront l'impression, avec leur tenue, d'être trop décontractés. Les vacances, ce n’est pas pour tout de suite. Évitez donc le short, les tongs et les hauts bariolés.

Bien préparer son oral. Avant de passer devant le jury, et après avoir pris connaissance du sujet que vous aurez à traiter, vous bénéficierez de 20 minutes de préparation. Pour les mettre efficacement à profit, ne vous lancez surtout pas dans une rédaction longue et complexe. Le risque étant de ne pas réussir à décoller vos yeux de vos notes pendant l'oral. Couchez plutôt sur le papier votre plan, les idées principales que vous devez aborder, et quelques mots-clés. 

Jouer la carte de l'honnêteté. Pas de chance, vous êtes tombé sur LE sujet que vous redoutiez. Ne paniquez pas, soufflez un bon coup et faites de votre mieux. Devant le jury, vous pouvez expliquer humblement au jury que ce sujet n'était pas votre spécialité, mais que vous allez faire de votre mieux. Vos examinateurs ne sont pas vos ennemis, et leurs questions sont aussi là pour vous aider. Votre détermination pourra jouer en votre faveur. Car si le contenu compte pour l'essentiel lors de cet oral, la forme revêt aussi une certaine importance. Et l'impression que vous laisserez à votre jury pourrait bien faire pencher la balance… dans un sens, ou dans l'autre.