Onze départements placés en vigilance orange vents violents dans le centre-est et le sud

  • A
  • A
Onze départements placés en vigilance orange vents violents dans le centre-est et le sud
Ce vent est susceptible de provoquer des dégâts importants, prévient Météo France.@ JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Partagez sur :

Météo France a placé vendredi onze départements du sud-est et de la région Auvergne-Rhône-Alpes en vigilance orange pour vents très forts. 

Onze départements du sud-est et de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont été placés vendredi en vigilance orange pour vents très forts par Météo-France qui prévoit des rafales jusqu'à 130 kilomètres/heure, accompagnées localement d'importantes chutes de neige.

Vigilance orange neige. La vigilance orange vent déjà annoncée sur le Rhône, la Loire et la Haute-Loire en matinée a donc été étendue à la mi-journée à huit autres départements : l'Aveyron, les Bouches-du-Rhône, le Cantal, le Gard, l'Hérault, le Tarn, le Var et le Vaucluse. Le Cantal, l'Aveyron et le Tarn sont également placés en vigilance orange neige, avec d'importantes chutes de neige lourde et collante attendues dès 400 ou 500 mètres en fin de nuit. Une dégradation pluvio-orageuse marquée les accompagnera. 

Des rafales jusqu'à 130km/h. Sur la basse vallée du Rhône et le Var, c'est à la fin de la nuit de vendredi à samedi que le vent de sud à sud-est va nettement se renforcer. Des rafales de 110 à 130 km/h sont attendues sur les côtes et de 100 à 120 km/h sur l'intérieur. 

Des dégâts importants à prévoir. Météo France attend des rafales de 90 à 110 km/h, et localement plus, jusqu'à samedi midi. Le vent de sud soufflera sur les monts du Forez, du Beaujolais, où les rafales dépasseront 100 km/h. Elles atteindront en plaine 80 à 100 km/h, temporairement davantage, sur le val d'Allier, la plaine du Forez et le val de Saône, agglomération lyonnaise incluse.

Ce vent est susceptible de provoquer des dégâts importants, prévient Météo France. Les conditions de circulation peuvent être difficiles et des perturbations pourraient affecter les transports aériens et ferroviaires ainsi que les réseaux de distribution d'électricité et de téléphone.