On peut désormais signifier son refus du don d'organes sur internet

  • A
  • A
On peut désormais signifier son refus du don d'organes sur internet
Il est désormais possible de préciser sur internet qu'on ne souhaite pas voir ses organes greffés à une autre personne après sa mort.@ JIJI PRESS/Archives / AFP
Partagez sur :

Si tous les Français sont désormais considérés comme potentiel donneurs d'organes consentants, il est possible de notifier son refus sur internet.

La législation sur le don d'organes évolue. Après avoir fait de chaque Français un donneur potentiel après sa mort, le législateur permet toutefois, depuis lundi, à chacun de notifier son refus par internet. Ce qui ne pouvait se faire auparavant que par courrier peut désormais s'effectuer en ligne, sur le site www.registrenationaldesrefus.fr.

21.464 personnes ont attendu une greffe en 2015. Chacun peut décider de refuser tous les types de dons ou sélectionner celui ou ceux qu'il ne souhaiterait pas voir effectuer après son décès. Trois opérations sont listées : greffe d'organes à visée thérapeutique, don pour la recherche scientifique ou autopsie. Le tout se fait en quelques clics, moyennant toutefois l'envoi de la photocopie d'une pièce d'identité.

L'agence de biomédecine, qui gère ce fichier national des refus, estime qu'en 2015, 21.464 personnes ont attendu une greffe et donc, un organe. Seulement 5.746 d'entre eux ont en effet pu être greffés. Près de 50.000 personnes ont reçu une greffe depuis 2006.