Noyades : été agité sur la Côte d'Azur

  • A
  • A
Noyades : été agité sur la Côte d'Azur
Treize personnes ont perdu la vie sur la Côte d'Azur et dans le Var depuis le début de l'été, mortes par noyades@ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

PLAGES - La Côte-d'Azur et le Var sont touchés par de nombreuses noyades. Les professionnels appellent à la vigilance. 

Triste chiffre pour la région de la Méditerranée : treize personnes ont perdu la vie sur la Côte d'Azur et dans le Var depuis le début de l'été, mortes par noyades. Selon une étude de l'InVS, au plan national, on dénombre jusqu'à 68 morts en mer sur la période 1er juin / 26 juillet. Enfants et personnes âgées sont surreprésentées dans ces statistiques.

Les spécialistes de la sécurité appellent à la vigilance, et notamment sur les plages de la Méditerranée. Manuel Valls et Bernard Cazeneuve sont attendus ce lundi dans les Alpes de Haute-Provence pour une rencontre avec pompiers et gendarmes autour de la sécurité en période estivale.

"Une méconnaissance de la Méditerranée". Pour expliquer les chiffres affolants du Var et de la Côte d'Azur, le lieutenant-colonel Pasqualini, interrogé par Europe 1, met en cause la forte attraction de la région et la venue de populations peu sensibilisées aux dangers de la mer.

"Je pense qu'il y a une méconnaissance d'une partie de la population qui n'est pas habituée à se retrouver sur un littoral, explique-t-il. La Méditerranée a ses dangers, ses particularités, liés au vent qui change rapidement et souvent sans prévenir, mais aussi à quelques courants, notamment près des digues."

Les pompiers, reconnaissables à leurs t-shirts vert pomme, traitent toute la "bobologie", depuis la simple piqûre de méduse jusqu'à l'aquastress, première phase de la noyade. "Il faut porter les premiers soins en attendant les renforts de moyens médicalisés", explique un sergent interrogé à Hyères (83).





L'alcool est aussi en cause. Les plages du Var sont quadrillées par 166 pompiers et 60 postes de secours. Pour faciliter la tâche des sauveteurs et éviter les accidents bêtes, les secouristes rappellent les dangers de la consommation d'alcool sur le sable. "Des gens, souvent des jeunes, viennent s'amuser, avec de l'alcool sur la plage, et partent facilement à l'eau. Ils se retrouvent à dériver vers le large", explique le Lt. Pasquini au micro d'Europe 1.

Ces professionnels du sauvetage invitent chaque vacancier au respect d'une règle élémentaire : se baigner à proximité des postes de secours pour une prise en charge rapide en cas d'accident, et éviter de se baigner tard le soir ou tôt le matin.