Nouvelle victime de la vague de froid, un SDF de 45 ans décède dans un cimetière à Annecy

  • A
  • A
Nouvelle victime de la vague de froid, un SDF de 45 ans décède dans un cimetière à Annecy
L'autopsie du corps a montré que le décès était lié au froid (photo d'illustration).@ FELIX KÄSTLE / DPA / AFP
Partagez sur :

La vague de froid qui touche l'Europe a déjà fait plus de 50 victimes à travers le continent.

Le froid était bien à l'origine de la mort d'un homme sans domicile fixe de 45 ans dont le corps a été retrouvé dimanche matin dans un cimetière d'Annecy. L'autopsie a révélé qu'il a succombé au froid et à ses multiples pathologies, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

C'est un employé municipal qui a fait la macabre découverte dans les toilettes publiques du cimetière de Loverchy à Annecy, selon des médias locaux. L'autopsie du corps a montré que "les facteurs qui ont entraîné sa mort sont son état de santé et le froid", a indiqué à l'AFP le parquet d'Annecy, précisant que l'homme "souffrait de graves pathologies".

L'homme était connu parce qu'il avait contacté le numéro d'urgence 115 en novembre et à l'époque, une solution d'hébergement lui avait été trouvée, selon la préfecture de Haute-Savoie. Celle-ci a déclenché le plan "Grand froid" la semaine dernière.


Près de 60 morts en Europe

La vague de froid en Europe continue d'être meurtrière, avec sept nouvelles victimes dans les Balkans, six en Pologne, et autant depuis jeudi en Roumanie, portant le bilan total à près de 60 morts. En Pologne, le pays le plus touché, six personnes sont encore mortes lundi alors que le mercure continuait de frôler -20°C dans certaines régions. Cette vague de froid venue de Scandinavie touche l'Europe depuis la fin de la semaine dernière, faisant des victimes dans d'autres pays d'Europe de l'est comme la République tchèque ou la Bulgarie, notamment des sans-abris et des migrants, mais aussi en Macédoine, au Bélarus ou encore en Italie.