Nouvelle grève de la faim pour le patron de "bar fumeur"

  • A
  • A
Nouvelle grève de la faim pour le patron de "bar fumeur"
Partagez sur :

Emmanuel Galante, 61 ans, refuse l'application du décret de loi interdisant le tabac dans les bars.

Installé sur un transat et attaché par une chaîne cadenassée à un pilier de la préfecture de Châlons-en-Champagne, dans la Marne, Emmanuel Galante, patron du bar Le Club, est déterminé. En grève de la faim depuis lundi, il dit vouloir poursuivre son action "au moins jusqu'à vendredi", en dormant sur place.

Condamné à deux reprises pour avoir laissé fumer des clients, c'est la troisième grève de la faim qu'il fait pour obtenir gain de cause. Il avait déjà cessé de s'alimenter 26 jours durant, en novembre 2008, à la suite d'une plainte du parquet. Il avait dû être hospitalisé après avoir perdu 15 kilos, puis avait réitéré son jeûne pendant 20 jours après sa condamnation, en décembre.

"Je me bats toujours pour l'aménagement du décret de loi sur l'interdiction de fumer et pour que ceux qui le veulent puissent fumer dans mon bar. Je suis prêt à rester enchaîné ici jusqu'à ce que la loi change et que la France respecte les directives européennes qui lèvent la prohibition du tabac pour les bars sans employés", a-t-il déclaré.Il a également fait appel des décisions de justice le concernant et déposé une pétition devant la cour européenne des droits de l'Homme.