Nouvelle-Calédonie : le haut-commissariat précise les moyens affectés à la sécurité et la justice

  • A
  • A
Nouvelle-Calédonie : le haut-commissariat précise les moyens affectés à la sécurité et la justice
De nouveaux moyens vont être alloués à la sécurité et à la justice en Nouvelle-Calédonie@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Création d'une brigade motorisée, d'une antenne de prévention de la délinquance juvénile, renforcement des effectifs de la prison de Nouméa... La Nouvelle-Calédonie va bénéficier de moyens supplémentaires pour renforcer la sécurité et la justice sur l'île. 

Le haut-commissariat à Nouméa (préfecture) a précisé samedi l'affectation des moyens supplémentaires pour la sécurité et la justice en Nouvelle-Calédonie, où aura lieu dans un an un référendum sur l'indépendance, dans un communiqué samedi.

Des enjeux sécuritaires. Alors que la Nouvelle-Calédonie s'émancipe progressivement, elle est confrontée à des problèmes d'insécurité, alimentés notamment par une consommation massive d'alcool dans certaines composantes de la population. Le ministère de l'Intérieur va faire "des efforts" pour renforcer la sécurité en Nouvelle-Calédonie durant l'année 2018, avait annoncé le ministre Gérard Collomb vendredi, à l'issue d'une réunion "sécurité-justice" qui s'est tenue à son ministère en présence notamment des délégations calédoniennes qui ont participé jeudi à Matignon au XVIe comité des signataires de l'accord de Nouméa.

Une sécurité routière renforcée. Alors que la route tue sur le Caillou quatre fois plus qu'en métropole, la création d'une brigade motorisée de la gendarmerie à Koné (Nord) et l'apport de "l'expertise" de l'État aux collectivités locales pour mettre en oeuvre "des mesures plus contraignantes" ont été annoncées.

Création d'une antenne de la brigade de prévention de la délinquance juvénile. En ce qui concerne la délinquance des mineurs, en constante hausse, une antenne de la brigade de prévention de la délinquance juvénile va également être installée à Koné tandis qu'une "unité canine légère" sera créée au sein de la direction de la sécurité publique. "Afin de mieux anticiper les dérives urbaines et autres phénomènes de bande, le service du renseignement territorial sera renforcé", ont en outre indiqué les trois ministères (Intérieur, Justice, Outremer) concernés par cette réunion.

Renforcement des effectifs de la prison. Dans le domaine de la justice, les effectifs de l'unique prison de Nouméa vont être renforcés et les conditions de construction d'"une structure éducative contenante" vont être définies dans le cadre des assises de l'Outre-mer. Enfin, le financement d'une enquête sur les violences faites aux femmes, autre sujet de préoccupation selon les dernières statistiques de la délinquance, a a été annoncé.