Nouvelle-Calédonie : grippe A suspectée après un décès

  • A
  • A
Nouvelle-Calédonie : grippe A suspectée après un décès
Partagez sur :

Une fillette porteuse du virus H1N1 est décédée lundi dans l'archipel. Le lien entre sa mort et le virus n'est pas clairement établi.

Une fillette de huit ans serait morte lundi en Nouvelle-Calédonie d'une pneumonie consécutive à la grippe A selon la Direction de l'action sanitaire et sociale de l'archipel. La fillette avait été admise samedi à l'hôpital Gaston-Bourret de Nouméa. Considérée comme un cas à risque, elle était sous traitement viral depuis une semaine.

Le lien entre la mort de la fillette et le virus n'était pas clairement établi mercredi soir. Le ministère de la Santé et l'Institut de veille sanitaire (InVS) restaient extrêmement prudents, dans l'attente de résultats complémentaires.

La Nouvelle-Calédonie est particulièrement touchée par le virus. Selon Philippe Dunoyer, responsable de la santé dans le gouvernement calédonien, 20.000 personnes ont potentiellement été contaminées depuis fin juin par la grippe A-H1N1, ce qui correspond à 8% de la population de Nouvelle-Calédonie. Un chiffre établi à partir du nombre de boîtes de Tamiflu (médicament anti-grippe) prescrites, des remontées statistiques du réseau Sentinel des médecins du public et du privé et des chiffres donnés par les directions de l'enseignement sur les absences d'élèves".

Les deux autres décès comptabilisés en France depuis le début de l'épidémie, l'un à Brest et l'autre en Polynésie, sont intervenus chez des personnes touchées par le virus mais souffrant par ailleurs d'autres maladies.