Nouveaux mots dans le dictionnaire : pourquoi "troll" plutôt que "zlataner" ?

  • A
  • A
Nouveaux mots dans le dictionnaire : pourquoi "troll" plutôt que "zlataner" ?
Alain Rey, lexicographe et directeur éditorial des dictionnaires "Le Robert"@ Capture d'écran
Partagez sur :

Sur Europe 1, le lexicographe Alain Rey raconte comment et pourquoi des nouveaux mots ont fait leur apparition dans les dictionnaires français.

INTERVIEW

"Troll", "zadiste" ou encore "cinégénique", voici quelques uns des nouveaux mots du Larousse 2017. La nouvelle édition du célèbre dictionnaire est sorti le 16 mai. Ce jeudi, c'est son concurrent, Le petit Robert, qui sort en librairies. Sur Europe 1, le lexicographe, directeur éditorial des dictionnaires Le Robert, a raconté comment et pourquoi des nouveaux mots faisaient leur apparition dans les dictionnaires français.

De plus en plus d'anglicisme. "Je suis content dans la mesure où l'on arrive à coller à la réalité et à refléter les besoins, les désirs, les passions de nos contemporains". Le lexicographe Alain Rey a expliqué sa joie de voir arriver de nouveaux mots dans les dictionnaires français. Parmi eux, beaucoup d'anglicismes. "Ce n'est pas la faute de la langue française ni de la langue anglaise. (...) Tout ça vient de la Californie et de la Silicon Valley", indique Alain Rey, qui explique que les nouvelles technologies développées génèrent à chaque fois tout un champ lexical.

Des mots notés avec des étoiles. Mais comment le mot "twittosphère" est-il choisi, plutôt qu'un autre ? Chaque année, "au moins 1.000 mots" sont présélectionnés pour faire leur entrée dans le dictionnaire. "Ils sont dans un petit purgatoire et s'ils tiennent le choc et qu'ils se répandent (...), on les met", confie Alain Rey.

Le choix se fait de manière simple. "Tous les gens qui travaillent au Robert et dans des maisons d'éditions proches sont convoqués. Ils donnent ensuite leur avis sur cette quantité de mots, observée par les gens de la documentation", raconte le lexicographe. "On note ensuite les mots avec des étoiles et ceux qui en ont trois, ont de fortes chances de passer", poursuit-il. Cette année par exemple, le mot "zlataner" a encore été recalé.

>> Retrouvez l'intégrale de l'émission "Il n'y en a pas deux comme elle" ici