Notre-Dame-des-Landes : les opposants se mobilisent contre la COP21

  • A
  • A
Notre-Dame-des-Landes : les opposants se mobilisent contre la COP21
Un millier d'opposants au projet d'aéroport ont manifesté samedi à Nantes contre "l'incohérence" de la conférence sur le climat.@ AFP
Partagez sur :

Un millier d'opposants au projet d'aéroport ont manifesté samedi à Nantes contre "l'incohérence" de la conférence sur le climat. Des huissiers ont distribué vendredi des assignations aux occupants de la zone. 

Bientôt des expulsions à Notre-Dame-des-Landes ? La question inquiète après que le concessionnaire du futur aéroport, Vinci, ait demandé vendredi l'expulsion de 11 familles et 4 exploitants agricoles, occupants historiques du site. Une audience aura lieu jeudi prochain. En parallèle, un millier d'opposants au projet ont manifesté samedi à Nantes pour dénoncer "l'incohérence" d'une conférence sur le climat qui s'accompagne localement de projets "inutiles et climaticides".

"On est assommés". L'aéroport n'était pourtant plus la priorité de l'Etat après les attentats du 13 novembre. Sylvain Fresnault, éleveur de vaches sur le site, a du mal à comprendre l'empressement de Vinci : "Là, ça nous tombe sur la tête, on est assommés", explique-t-il au micro d'Europe 1. "C'est quand même un peu fort que l'Etat expulse en ce moment des gens. Il faut pas déconner, on est au mois de décembre, il n'y a pas le feu au lac !". Une décision qu'il a d'autant plus de mal à comprendre qu'elle  arrive entre les deux tours des élections régionales. Et l'éleveur prévient donc d'ores et déjà que les opposants se "mobiliseront très facilement".     

Notre-Dame-des-Landes

Un millier de manifestants contre "l'incohérence" de la COP21. Et ils se mobilisaient déjà samedi. Un millier d'opposants ont manifesté sur le site pour dénoncer "l'incohérence" d'un accord sur le climat qui s'accompagnerait de projets "inutiles et climaticides" au niveau local, tel que Notre-Dame-des-Landes. "Aéroport NDDL, c'est pas COP" ou encore "Si on COP, on est cap", pouvait-on lire sur les pancartes. Une manifestation qui se voulait "un contre-sommet climat symbolique et festif" et qui s'inscrivait dans la multitudes d'actions internationales "pour faire pression" sur les dirigeants réunis à la conférence, selon la communication des opposants.