Notre-Dame-des-Landes : le blocage du périphérique agace

  • A
  • A
Notre-Dame-des-Landes : le blocage du périphérique agace
Ce samedi, des milliers de manifestants vont bloque rla voie express Vannes-Nantes.@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

Alors que plusieurs dizaines de milliers de personnes vont manifester ce samedi, en bloquant le périphérique nantais, la grogne des commerçants se fait sentir.

C'est une démonstration de force. Alors que le président de la République a annoncé un référendum d'ici le mois d'octobre, plusieurs dizaines de milliers d'opposants au projet d'aéroport manifestent à nouveau ce samedi. Ils vont bloquer le périphérique nantais pour demander l'abandon définitif du projet. Cela avait été fait il y a un mois et demi mais les circonstances étaient différentes. Cette fois, le chassé-croisé des vacances et la répétition des actions vient à bout de la patience des chefs d'entreprises locaux et de certains riverains, notamment.

Fermer les entreprises. La voie express Nantes-Vannes va être le théâtre de la manifestation, toute la journée de samedi. Conséquence : deux zones d'activités vont être bloquées et une cinquantaine de chefs d'entreprises vont devoir fermer leurs portes. "Bloquer une nationale, c'est inconcevable. C'est une période de chassé-croisé de retour de vacances. On va fermer nos entreprises mais on va être là quand même pour regarder ce qui se passe." L'homme souhaite "filmer, si toutefois il y avait de la casse", explique-t-il à bout de nerfs. 

"Ça dégénère complet". Un autre commerçant n'en peut plus non plus. Pour lui, "ça dégénère complet et ça commence à bien faire. On accepte mal cette prise d'otage et le risque de dégradations. C'est vraiment dégueulasse." La Chambre de commerce et d'industrie à quant à elle fait savoir que l'extension de la zone de non-droit de la ZAD à une quatre-voies était déplorable, fustigeant le laxisme étatique.