Nord : quatre frères condamnés pour avoir agressé des pompiers

  • A
  • A
Nord : quatre frères condamnés pour avoir agressé des pompiers
En 2016, le nombre d'agressions contre les pompiers a augmenté de 17,6% selon les chiffres de la fédération nationale des sapeurs-pompiers.@ PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :

Suite à cette agression, deux pompiers se sont vu délivrer des interruptions temporaires de travail d'un et quatre jours.

Quatre frères âgés de 24 à 37 ans ont été condamnés mardi à des peines allant jusqu'à 18 mois de prison dont six avec sursis pour avoir agressé trois pompiers lors d'une intervention sur fond de violences conjugales à Wattrelos dans le Nord.

Coupables de violences aggravées. Le tribunal correctionnel de Lille les a reconnus coupables de violences aggravées à l'encontre des pompiers qui étaient intervenus dimanche soir au domicile de l'ex-petite amie du plus jeune, qui présentait des marques de strangulations et un hématome au visage. Arrivés pour prendre en charge la femme de 23 ans, les sapeurs-pompiers ont été pris à parti par l'ex-petit ami de la victime, présent sur place, qui nie l'avoir violentée et appelle ses trois frères "en renfort", selon le déroulé exposé par la présidente.

Au pied du domicile, où étaient rassemblées une quinzaine de personnes, les frères ont alors donné des coups de pied et de poing aux pompiers et tenté de les empêcher d'emmener la victime aux urgences. L'un d'eux a tenté de frapper avec un marteau l'un des pompiers. Deux pompiers se sont vu délivrer des interruptions temporaires de travail (ITT) d'un et quatre jours. 

Une "scène aberrante". "Un seul appelle, tout le monde arrive pour en découdre", a résumé la procureure, condamnant des "violences lourdes et gratuites" et une "scène aberrante". Pour l'avocat des parties civiles, "il est inadmissible qu'on accueille des sapeurs-pompiers par des coups". "C'est une intervention de plus dans un contexte particulièrement tendu actuellement chez les pompiers", a souligné Me Didier Cattoir.

Les quatre frères, qui ont éclaté en sanglots à l'annonce du jugement, ont été condamnés à des peines allant de 18 mois de prison dont six avec sursis à cinq mois avec sursis, et deux mandats de dépôt ont été prononcés. Des peines quasi conformes aux réquisitions du parquet.

"La médaille d'honneur du courage" pour les pompiers agressés. Le préfet de région Michel Lalande a dénoncé mardi dans un communiqué une "odieuse agression" et annoncé qu'il remettrait fin janvier "la médaille d'honneur du courage" aux pompiers agressés. En 2016, le nombre d'agressions contre les pompiers a augmenté de 17,6% selon les chiffres de la fédération nationale des sapeurs-pompiers, qui en a comptabilisé 366 dans les Hauts-de-France.