Pollution : 6.214 infractions recensées lundi à Paris

  • A
  • A
Pollution : 6.214 infractions recensées lundi à Paris
@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

SANCTION - 6.214 automobilistes ont écopé d'une amende de 22 euros et 57 conducteurs récalcitrants ont également vu leur véhicule immobilisé par la police lundi à 17h30. La circulation alternée a notamment pas toujours été respectée.

Tout le monde n'a pas joué le jeu. Plus de 6.200 infractions aux règles concernant la pollution, dont la circulation alternée, ont été constatées lundi à 17h30, à Paris et dans les 22 communes voisines concernées par cette mesure, a annoncé la préfecture de police (PP) de Paris dans un communiqué. Ces 6.214 automobilistes ont écopé d'une amende de 22 euros. Et 57 conducteurs récalcitrants ont également vu leur véhicule immobilisé par la police. La circulation alternée ne sera pas reconduite mardi à Paris en raison d'une amélioration de la qualité de l'air.

9.000 véhicules contrôlés. Lundi, en raison de la mise en place de la circulation alternée, pour éviter un nouveau pic de pollution en Ile-de-France, seuls les voitures, scooters et motos immatriculés impair pouvaient circuler. Au total, les 750 policiers mobilisés sur le terrain depuis 5h30 sur 154 points de contrôle ont intercepté 9.048 véhicules portant des plaques paires (mais certains bénéficiaient de dérogations).

"Une forte activité de contrôle". Ainsi, seuls 2.663 automobilistes ont été verbalisés pour non-respect de la circulation alternée. Les autres automobilistes verbalisés l'ont été pour d'autres raisons liées aux restrictions de circulation édictées en raison du pic de pollution : contrôles techniques, contournement des poids lourds en transit, abaissement des seuils de vitesse, etc. Au total, ce sont bien 6.214 infractions qui ont été recensées.

"Ces chiffres témoignent de la forte activité de contrôle, mais aussi du discernement dont les forces de l'ordre ont fait preuve depuis ce matin pour la prise en compte des dérogations et des situations individuelles", précise la PP dans son communiqué.

Moins de bouchons. Le dispositif de circulation alternée "n'a engendré aucune difficulté de circulation", assure la PP, selon qui "environ 90% des véhicules en circulation dans la capitale seraient des véhicules autorisés à circuler (véhicules dont l'immatriculation se terminait par un chiffre impair ou bénéficiant d'une dérogation)".

Une "diminution très significative du trafic dans la capitale et sur les voies d'accès à celle-ci" a été constatée, ajoute la PP. "La longueur moyenne des bouchons a été réduite de 25 à 40% par rapport à la moyenne et notamment aux abords de la capitale."

Depuis le lundi 16 mars, début de l’épisode de pollution, 71.669 véhicules qui ont été contrôlés et 36.808 qui ont fait l’objet d’une verbalisation, détaille la préfecture de police de Paris.

>> LIRE AUSSI - Porter un masque, est-ce utile ?

>> LIRE AUSSI - Circulation alternée : la réponse cinglante de Royal à Duflot

>> LIRE AUSSI - Circulation alternée, comment ça marche ?