Nicolas Noguier : "Depuis 2012, on constate une montée assez impressionnante de l'homophobie"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour Nicolas Noguier, fondateur et président de l'association Le Refuge, l'homophobie est plus forte en France aujourd'hui qu'en 2012, malgré l'adoption de la loi pour le mariage pour tous.

On pouvait penser le contraire, et pourtant. Malgré l'adoption de la loi pour le mariage pour tous en 2013, l'homophobie semble plus forte en France aujourd'hui. C'est en tout cas ce que constate Nicolas Noguier, fondateur et président de l'association Le Refuge, qui vient en aide aux jeunes victimes d'homophobie. "On dit que la société évolue année après année, qu'il y a quand même une ouverture. On dit que depuis que la loi sur le mariage pour tous a été adoptée, il y a quand même beaucoup de travail qui a été fait. Depuis 2012, paradoxalement, on constate une montée assez impressionnante de l'homophobie", explique-t-il au micro d'Europe 1.

"Libération de la parole" homophobe. "Des centaines de jeunes sont rejetés encore tous les ans par leurs parents", assure-t-il. Nicolas Noguier condamne notamment "une montée et une libération de la parole" homophobe : "Ça devient plus difficile aujourd'hui, dans le cercle familial en tout cas. On a des jeunes qui nous ont contactés parce qu'ils se sentaient prêts à parler à leurs parents. Eux-mêmes s'acceptaient plus ou moins en tant qu'homosexuels. Puis, quand ils ont vu leurs parents tenir des propos homophobes devant la télévision quand on abordait le mariage pour tous, ils se sont retrouvés dans des situations d'isolement extrême et de mal-être profond."

"Ce sont ces jeunes-là qui sont allés se réfugier sur internet pour faire des rencontres dans l'anonymat le plus complet", explique-t-il. Et ce sont donc eux qui ont été les premières victimes du canular jugé homophobe de Cyril Hanouna dans Touche pas à mon poste, sur C8.