Neuf employés de Drouot mis en examen

  • A
  • A
Neuf employés de Drouot mis en examen
Partagez sur :

Ils sont soupçonnés d’avoir participé à un trafic d’objets volés, notamment un tableau de Courbet.

C’est l’aboutissement de plusieurs mois d’enquête : neuf employés de l’hôtel des ventes Drouot ont étémis en examen au cours des derniers jours. Il s’agit d’un commissaire-priseur, chargé de la mise en vente des objets d'art, et de huit commissionnaires, qui s’occupent eux de la manutention de ces pièces. Poursuivis pour "vols en bande organisée et recel" et "association de malfaiteurs", ils auraient participé à un vaste trafic d’objets volés. Certains ont reconnu les faits.

Les policiers ont découvert chez un des commissionnaires une "liste de faits de vols" commis au moins entre 2001 et 2009. Ils auraient été interceptés lors des inventaires de successions ou de déménagements, voire directement en salle des ventes. Chez un autre commissionnaire mis en examen, les enquêteurs ont retrouvé un tableau de Gustave Courbet, volé en 2004, à un collectionneur de la région parisienne. Paysage marin sous ciel d'orage est estimé à 900.000 euros.

Le commissaire-priseur est quant à lui soupçonné de complicité, dans le cadre de la revente des objets volés, des dessins, des montres ou encore des tableaux. "Il a indiqué se douter que les objets qu'ils revendaient étaient de provenance douteuse" sans en être cependant certain, a précisé le parquet.

Drouot Holding et la Compagnie des Commissaires-priseurs Judiciaires de Paris avaient annoncé vendredi qu'ils se constituaient partie civile dans l'enquête. Le commissaire-priseur s’est d'ores et déjà vu interdire d’exercer sa profession.